Huit collisions mortelles ont fait huit victimes sur le territoire desservi par la Sûreté du Québec.
Huit collisions mortelles ont fait huit victimes sur le territoire desservi par la Sûreté du Québec.

Vacances de la construction: l'Est-du-Québec déplore la moitié des accidents mortels 

Simon Carmichael
Simon Carmichael
Initiative de journalisme local - Le Soleil
Alors que les québécois ont été plus nombreux que jamais à emprunter les routes du Québec cet été, la Sûreté du Québec (SQ) rapporte une baisse marquée du nombre d’accidents mortels au cours des vacances de la construction. Huit personnes sont décédés sur le territoire de la SQ pendant cette période, comparé à 16 pour les mêmes dates en 2019.

Au cours des vacances de la construction qui se déroulaient du 17 juillet au 2 août, huit collisions mortelles ont fait huit victimes sur le territoire desservi par le corps policier provincial.

Sur ces huit incidents mortels, quatre se sont déroulés au Bas-Saint-Laurent ou en Gaspésie, deux régions particulièrement achalandées par les touristes cette année. La Capitale-Nationale rapporte quant à elle un décès lié à un seul accident sur le territoire de la SQ au cours des dernières semaines.

Dans cette même période, les policiers ont remis 22 143 constats d’infractions, dont 13 754 pour vitesse excessive. Un total de 336 personnes ont aussi été arrêtées relativement à la conduite avec capacités affaiblies.

Rappel des événements

Le 21 juillet: Dany-Justin Bérubé, un résidant d’Amqui, est décédé lorsqu’une camionnette de type «pick-up» a dévié de sa voie sur la route Soucy, dans la Seigneurie du Lac Matapédia. La camionnette a ensuite percuté M. Bérubé, qui était en sens inverse sur sa moto. Son décès a été constaté à l'hôpital.

Le 22 juillet : une véhicule a fait une embardée sur le boulevard Forillon, à Gaspé, après avoir perdu le contrôle de son véhicule. La voiture a fait plusieurs tonneaux et la victime, une jeune femme dans la vingtaine, a été extirpée de la carcasse du véhicule avec les pinces de désincarcération.

Le 26 juillet: un autre motocycliste a perdu la vie après avoir fait une sortie de route à l'intersection de la rue Lavoie et de l'avenue des Érables, à Saint-Gabriel-Lalemant, au Bas-Saint-Laurent. Le décès de Réal Gagnon, un homme de 46 ans de Saint-Gabriel-Lalemant, a été constaté une fois à l’hôpital.

La même journée, une cycliste sherbrookoise de 25 ans, Delphine Langevin est décédée après avoir été happée à Sainte-Madeleine-de-la-Rivière-Madeleine, alors qu’elle faisait le tour de la Gaspésie à vélo. Une camionnette qui tentait d’éviter un ralentissement de circulation a donné un coup de volant vers l’accotement, frappant le derrière du vélo de la victime. La jeune femme est décédée quelques heures plus tard à l’hôpital.

Une deuxième motocycliste a perdu la vie le 26 juillet à Saint-Siméon, dans Charlevoix. La victime, une Ontarienne d’une cinquantaine d’années, est décédée quand la moto sur laquelle elle était passagère a fait une sortie de route avant de percuter le garde-fou en sens inverse. Son décès a été constaté à l’hôpital.  

Le 27 juillet: un jeune homme de 22 ans de Saint-Augustin-de-Desmaures, Thomas Bujold-Pelletier, est décédé après avoir fait une embardée à bord d’un véhicule tout terrain de type «côte-à-côte», à Saint-Octave-de-Mitis, au Bas-St-Laurent. Le jeune homme suivait un groupe d’amis à moto lorsqu’il a tenté de les dépasser avant de perdre le contrôle. Même s’il portait un casque, le décès du jeune homme a été constaté à l’hôpital. Notons que cet accident n’est pas inclu dans le bilan de la SQ comme il est survenu à bord d’un véhicule hors-route.