Intitulée Alice au pays des merveilles, l'oeuvre vandalisée est la pièce maîtresse d'une exposition de Picasso, Dali et Riopelle pour célébrer les 25 ans de la Galerie d'art du Château Frontenac.

Une oeuvre de Dalí vandalisée à Québec

La police de Québec recherche l'auteur d'un acte de vandalisme commis sur une oeuvre de l'illustre peintre et sculpteur Salvador Dalí, exposée depuis quelques semaines devant le Château Frontenac.
La pièce de six mètres de hauteur, une fois sur son socle, aurait été vandalisée dans la nuit de lundi à mardi. C'est la béquille en bronze d'un pouce et demi de diamètre qui a été cassée. «C'est assez ordinaire», lance le directeur artistique Sylvain Fortier de la Galerie d'art du Château Frontenac, grâce à qui la sculpture peut être admirée par les visiteurs du Vieux-Québec.
«En plus, nous avions mis un grillage autour pour la protéger parce que les gens embarquaient sur le socle, parfois à plusieurs, pour prendre des photos», s'indigne celui qui considère qu'un tel geste est un manque de respect pour cette oeuvre évaluée à 2,5 millions $.
Pour lui, le dommage causé à la béquille ne peut donc pas être un accident. «Il a fallu que quelqu'un franchisse le grillage et se rende jusqu'à la sculpture.» 
Intitulée Alice au pays des merveilles, elle est la pièce maîtresse d'une exposition de Picasso, Dalí et Riopelle pour célébrer les 25 ans de la Galerie d'art du Château Frontenac. «Nous étions fiers d'avoir réussi à faire venir la plus imposante sculpture de Dalí jamais exposée en sol canadien», ajoute M. Fortier.
Heureusement, le dommage peut être réparé. L'incident ne change pas les plans du galeriste qui compte exposer Alice sur la terrasse Dufferin comme prévu jusqu'au 30 octobre.
Tout renseignement concernant cette affaire peut-être transmis à la police de Québec par l'intermédiaire du 418 641-2447.