Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

Une femme arrêtée à Lévis pour un incendie criminel chez son ex-conjoint

Sarah Rodrigue
Sarah Rodrigue
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
Le Service de police de Lévis (SPVL) a procédé mercredi à l’arrestation d'une femme de 47 ans pour avoir allumé un incendie chez son ex-conjoint.

Nathalie Aubry fait face à plusieurs chefs d’accusation, dont incendie criminel et méfait de plus de 5000 $. Elle doit comparaître mercredi au palais de justice de Québec.

Le 12 juillet, le SPVL a reçu un premier appel concernant une personne en crise. Ensuite, vers 17h00, un deuxième appel a été logé par une autre personne, un homme, dont l’ex-conjointe venait de faire irruption dans sa résidence de la rue De l’Étoile dans le secteur de St-Nicolas.

«On a eu second appel d’un homme qui disait que son ex-conjointe était chez lui en ce moment et qu’elle était en crise, en train de faire des méfaits dans la maison», explique Véronique Blouin du Service de police de Lévis. Nathalie Aubry aurait entre autres brisé des fenêtres de la résidence.

À leur arrivée, les policiers ont pu constater qu’un incendie avait pris naissance dans la maison de l’homme et que Mme Aubry était toujours à l’intérieur. Ils sont venus au secours de la femme de 47 ans et lui ont prodigué les soins nécessaires avant qu’elle soit conduite dans un centre hospitalier. Elle y aurait passé quelques jours, selon Véronique Blouin du SPVL. Les pompiers ont quant à eux rapidement maîtrisé l’incendie.