Une danseuse nue sème la pagaille à Saint-Romuald

Une danseuse nue qui était sous le coup d'une interdiction de consommer de l'alcool se souviendra longtemps de sa dernière cuite. La femme de 26 ans a abouti devant la Cour municipale de Lévis vendredi, faisant face à cinq accusations.
Les événements qui ont mené à sa comparution ont débuté tôt vendredi matin alors que la police de Lévis a reçu un appel à 1h23 concernant une danseuse du bar L'Extase de Saint-Romuald qui se promenait dans la rue en état d'ivresse avancée.
« Nous nous sommes rendus sur place et la jeune femme a refusé de s'identifier en plus de n'avoir aucune carte sur elle. Elle nous a donné un faux nom et a tenté de frapper et de mordre le policier », a expliqué l'agent Christian Cantin, relationniste de la police de Lévis, indiquant toutefois que les constables n'avaient pas été blessés dans l'altercation.
Arrêtée, la femme a été amenée au poste de police et les agents ont finalement réussi à l'identifier grâce à sa carte d'assurance-maladie, qui a été retrouvée au bar où elle travaillait avant son arrestation.
Après avoir passé la nuit au poste, la femme devait comparaître vendredi en cour municipale de Lévis pour désordre, refus de s'identifier, entrave au travail des agents de la paix, voies de fait contre un agent de la paix et bris de promesse, car elle avait consommé de l'alcool alors qu'elle s'était engagée à ne pas le faire.