Un réseau de fraudeurs qui recrutait des mineurs démantelé

La police de Québec a démantelé un réseau de fraudeurs qui recrutait des complices mineurs pour faire transiter dans leur compte bancaire de l’argent volé.

C’est un stratagème bien huilé, similaire à un réseau de prostitution juvénile, qu’a démantelé l’unité d’enquête des fraudes et produits de la criminalité. 

La tête dirigeante du réseau effectuait des transferts bancaires à partir de comptes hameçonnés. Un autre membre entrait en contact avec des entremetteurs qui avaient la tâche de dénicher des personnes mineures, aussi jeunes que 14 et 15 ans.

Ceux-ci devaient retirer de leur compte l’argent volé qui y avait été transféré. «Un des prétextes utilisés était que c’était pour faire un voyage avec leurs parents», explique Mélissa Cliche de la police de Québec.

Le complice mineur repartait avec une somme pouvant atteindre plusieurs milliers de dollars en devises canadiennes ou américaines. Il se voyait remettre un montant pour avoir effectué le retrait.

La police a arrêté quatre suspects en lien avec ce réseau, dont une personne mineure. Jeudi, deux suspects ont comparu pour faire face à des accusations de fraude et de complot pour fraude. Un troisième, Ibrahime Kaba, 22 ans, a été libéré sous conditions. Le quatrième suspect est d’âge mineur.

Le démantèlement a aussi permis d’extirper de ce réseau deux jeunes de 14 et de 15 ans. Une perquisition a été effectuée sur l’avenue Myrand où la police a saisi une arme à air comprimé, différents appareils électroniques et des stupéfiants.

L’enquête est toujours en cours et d’autres chefs d’accusation pourraient être déposés contre les suspects. Le réseau opérait sur le territoire de la Ville de Québec.