Un pyromane accusé d'avoir causé cinq incendies à Beauport

Un pyromane qui aurait sévi à cinq reprises entre le 19 et le 22 mai, causant notamment des «dégâts considérables» à une résidence unifamiliale de Beauport, a été arrêté par la police de Québec et accusé d’autant de chefs d’accusation d’incendie criminel.

Guy Sirois, 40 ans, a été arrêté par le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ), mardi. Il a comparu mercredi au palais de justice de Québec et reviendra devant le juge le 25 mai. 

Dans la soirée du 19 mai, deux incendies ont été signalés au SPVQ, explique le porte-parole Etienne Doyon. «Un premier visait une résidence unifamiliale inoccupée située sur l’avenue des Cascades, et des dommages considérables ont été causés», ajoute-t-il dans un communiqué de presse.

«Un peu plus tard, un second incendie a requis l’intervention du Service de protection contre l’incendie de la Ville de Québec concernant un feu de cabanon, cette fois sur l’avenue Royale.»

Deux autres incendies auraient été causés par Sirois le lendemain, soit le 20 mai. Le premier sur une toile recouvrant un véhicule antique, non loin d’une résidence. Heureusement les flammes ne se sont pas propagées. «Puis un autre feu aurait été allumé dans une poubelle derrière une résidence de l’avenue Royale», toujours dans Beauport, énumère le SPVQ.

Le dernier acte reproché à Sirois s’est produit le 22 mai, jour de son arrestation. «Un cinquième incendie nous a été rapporté. Le feu aurait été allumé sur un patio derrière une résidence de l’avenue des Cascades. Le feu n’a pas nécessité l’intervention des pompiers et se serait éteint de lui-même», affirme Etienne Doyon.

Les enquêteurs du Module des crimes majeurs du SPVQ ont arrêté le suspect à son domicile mardi soir.