L'Ordre des médecins vétérinaires croit que la stérilisation des chiens mis en adoption et la formation des propriétaires serait plus efficace que le bannissement des races dites dangereuses. 

Un petit chien et deux chats tués par des pitbulls

Une attaque de molosses s'est soldée par la mort d'un chien de petite taille, dimanche soir, à Cowansville, alors que deux chats sont morts après avoir été mordus par un pitbull à Trois-Rivières samedi.
À Cowansville, le propriétaire du chien victime de l'agression a tenté de le sauver, mais a été mordu à son tour. La SPA des Cantons a été saisie de l'affaire.
L'histoire se serait déroulée sur le terrain d'un immeuble à logements de la rue Léopold. Le petit chien, possiblement un carlin, aurait été agressé par deux molosses qui habitent dans le même immeuble que lui. La petite bête a été attaquée mortellement. Son propriétaire aurait essayé de mettre fin à l'agression pour la sauver, mais il a été mordu à son tour. Il a d'ailleurs été traité par les paramédics.
Le propriétaire des molosses s'expose à des amendes de 100 $, plus les frais, au terme de l'enquête sur l'événement. À l'heure actuelle, la réglementation municipale n'interdit pas la présence de ce type de bêtes à Cowansville.
Choc pour la propriétaire
Un pitbull a par ailleurs tué deux chats domestiques alors que ceux-ci se trouvaient dans l'enceinte arrière du logement de leur propriétaire, à Trois-Rivières. À leur vue, le chien aurait échappé au contrôle de son maître avant d'infliger de graves morsures aux félins. Les deux chats ont ensuite succombé à leurs blessures.
Pascale Desjardins, la propriétaire de l'un des chats, est encore sous le choc d'avoir perdu son félin. Elle explique que son chat était un animal d'extérieur, et qu'elle n'avait pas besoin de le surveiller lors de ses sorties.«Le pitbull s'est d'abord attaqué au chat de mon voisin. En voyant cela, ce dernier a frappé le chien jusqu'à ce qu'il lâche son chat. Le pitbull s'est ensuite dirigé vers le mien. Mon chat a bien essayé de se réfugier au deuxième étage du logement, mais le pitbull est allé le rejoindre pour l'achever», s'attriste Mme Desjardins. Au moment de l'attaque, cette dernière était absente de chez elle. Ce sont ses voisins qui, à son retour, lui ont appris la nouvelle. Avec Le Nouvelliste