L’accident s’est produit après 9h30, sur la route 195 à Saint-Vianney, de la vallée de la Matapédia, dans l’est du Québec.

Un père et son fils perdent la vie à Saint-Vianney

La petite municipalité de Saint-Vianney, dans la MRC de la Matapédia, est ébranlée par la mort tragique d’un conseiller municipal. Anthony Jean et l’un de ses fils ont perdu la vie dans un accident de la route, samedi matin. Son deuxième garçon est quant à lui dans un état critique.

La communauté de 450 âmes s’est réveillée sous la neige, samedi, balayée la veille par cette fameuse «bombe météorologique» en provenance de la côte Est américaine.

Si les précipitations s’étaient enfin calmées, de bonnes bourrasques de vent causaient toujours de la poudrerie et réduisaient la visibilité sur le réseau routier. Les conditions s’étaient toutefois suffisamment améliorées pour que Transports Québec autorise la réouverture de la route 195, aux alentours de 9h.

Une trentaine de minutes plus tard, Anthony Jean s’y engageait au volant de son véhicule, avec ses deux fils comme passagers. Selon la Sûreté du Québec (SQ), le conducteur a violemment percuté l’arrière d’une déneigeuse. «Les deux véhicules se suivaient et circulaient en direction sud [vers Amqui]», a précisé Audrey-Anne Bilodeau, porte-parole de la SQ.

Tristesse

Sans confirmer le lien de parenté, les autorités ont annoncé vers midi les décès du conducteur, âgé de la quarantaine, ainsi que d’un «préadolescent». La SQ a aussi rapporté que le second passager, également mineur, était dans un état critique. Un transport par avion-ambulance de Mont-Joli vers Québec était prévu dans son cas.  

Joint par Le Soleil en début de soirée, le maire de Saint-Vianney, Georges Guénard, a confirmé qu’il s’agissait bien d’un père et de ses enfants. «Tout le monde est ébranlé», a-t-il dit d’emblée. «La route venait d’ouvrir...» Selon ses dires, le regretté conseiller, aussi un ami, allait simplement reconduire ses fils chez leur mère au moment du drame.

M. Jean était nouvellement élu au conseil de ville de Saint-Vianney, soit depuis les élections municipales du 5 novembre. Il devait siéger lundi au retour de la période des Fêtes.

Bien connu

«Notre première rencontre du conseil municipal est prévue le 8 janvier. Je ne sais pas comment on va l’appréhender», a confié M. Guénard, qui réside sur la même rue que M. Jean. Ce dernier est né à Saint-Vianney et était évidemment bien connu de ses concitoyens.

La municipalité a l’intention de prendre contact avec les proches pour déterminer les hommages qui seront rendus pour les disparus.

Une enquête de la SQ est en cours afin de déterminer les circonstances de l’accident.