Un ourson trouvé dans un arbre en plein secteur résidentiel de Sainte-Foy

Un ourson s’est perché sur un arbre en plein milieu d’un quartier résidentiel de Sainte-Foy samedi matin. Les policiers de Québec ont surveillé l’animal jusqu’à l’arrivée des agents de la protection de la faune.

Un périmètre de sécurité a été érigé dans le secteur du 3125 boulevard Neilson, tout juste en bordure de l’autoroute Duplessis. Un citoyen avait contacté le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) vers 8h30 pour signaler la présence de la bête noire.

«On a attendu l’équipe, on était en assistance pour s’assurer de la sécurité des gens. Dès le départ, les agents de la faune nous ont rassurés. S’il avait descendu de l’arbre, la réaction probable est qu’il se serait sauvé. Ce sont des animaux craintifs», informe le lieutenant Patrick Shallow du SPVQ.

Relâché dans la nature

Une équipe de Baie-Saint-Paul est venue s’occuper de l’ourson, une femelle d’un an et demi. Les policiers ont donc surveillé la bête tout l’avant-midi avant que les agents de la protection de la faune n’arrivent sur les lieux vers 11h.

«Ils ont suivi le protocole, ils lui ont donné un tranquillisant pour l’amener avec eux et le relâcher dans la nature. Il est tombé de l’arbre, mais ils disent qu’il ne s’est pas fait mal. S’il a un membre de cassé à son réveil, ils vont le prendre en charge avant de le relâcher», ajoute le lieutenant.

L’ourson a été atteint par la petite flèche du tranquillisant alors qu’il était encore dans l’arbre. Il a donc chuté après s’être endormi, ce qui a inquiété la trentaine de curieux venus assister à l’opération. L’animal se trouvait tout de même à une quinzaine de mètres du sol. On assure toutefois que l'animal sauvage se porte bien, un filet a ralenti sa chute.

Selon une hypothèse, la bête se serait tout simplement perdue. Il n’y avait pas de signe de la mère dans le secteur. Les agents devraient libérer la jeune ourse dans la région de Charlevoix.

Le lieutenant Shallow et son équipe restent assez surpris de leur journée. Après 10 ans de travail dans le secteur, c’est la première fois qu’un ours se retrouve si près de la population.

«Ce sont des faits inusités comme celui-là qui agrémentent le travail», ajoute le lieutenant.

Personne n’a été blessé lors de l’opération.