«La police a fait feu sur l’homme qui est décédé et, d’après ce que j’ai pu voir pour le moment, je peux vous dire qu’il avait une arme sur lui», a révélé Felix Cacchione en entrevue téléphonique samedi après-midi.

Un mort dans une fusillade impliquant la police en Nouvelle-Écosse

HALIFAX - La police a abattu un homme armé qui menaçait une personne, samedi matin, dans la région d’Halifax, a confirmé la Gendarmerie royale du Canada.

Une enquête a aussitôt été ouverte par l’Équipe d’intervention de la Nouvelle-Écosse en cas d’incident grave (SiRT) chargée d’enquêter sur les événements majeurs impliquant la police.

D’après la version donnée par la caporale Jennifer Clarke, porte-parole de la GRC, les policiers ont répondu à un appel concernant un homme armé dans une résidence du quartier Westphal, à Dartmouth, un peu avant 8 h 00.

Toujours selon Mme Clarke, le suspect âgé de 24 ans menaçait de tirer en direction d’un autre homme, mais il a fui les lieux vers une zone boisée à l’arrivée des policiers.

Au moment où les policiers tentaient de localiser le suspect avec l’aide d’un maître-chien, l’individu aurait confronté les agents, ce qui aurait déclenché la fusillade et mené au décès du suspect, a raconté Jennifer Clarke.

La porte-parole de la GRC n’a pas précisé combien de projectiles ont été tirés. Elle a toutefois confirmé que la mort du suspect, dont l’identité n’a pas été dévoilée, a été constatée sur place.

Le directeur du SiRT, Felix Cacchione, confirme que son équipe enquête sur les circonstances entourant la mort d’un individu abattu par les policiers.

«La police a fait feu sur l’homme qui est décédé et, d’après ce que j’ai pu voir pour le moment, je peux vous dire qu’il avait une arme sur lui», a corroboré Felix Cacchione en entrevue téléphonique samedi après-midi.

L’événement est survenu dans un secteur commercial du quartier Westphal, à Dartmouth. Le SiRT encourage toute personne ayant été témoin des événements à communiquer avec ses enquêteurs.

De nombreux véhicules d’urgence, dont des voitures de police et des ambulances étaient toujours sur place samedi après-midi, alors qu’un large périmètre de sécurité a été érigé. Une bâche jaune recouvrait quelque chose au sol sous une petite tente.

L’important déploiement policier a entraîné la fermeture de la circulation dans une partie du quartier Westphal, compris entre le chemin Broom et l’autoroute 7.

Selon Brian Barker, encanteur et copropriétaire du commerce Mariner Auctions dans le quartier Westphal, l’enquête s’est déployée dans le stationnement de son entreprise, mais il n’a pas pu fournir plus de détails.

L’entrepreneur ajoute que ses employés ont dû utiliser la porte arrière du commerce toute la matinée.

Dave McKenna, propriétaire d’un centre de taekwondo et de jiu-jitsu a raconté n’avoir rien vu, mais avoir entendu des «bang» vers 8h30. Sur le coup, il croyait que ces bruits provenaient d’un chariot élévateur.