Un marin du Maersk Patras est tombé en mer dimanche matin au large des Escoumins, sur la Côte-Nord. Les recherches n’ont pas permis de le retrouver.

Un marin porté disparu dans les eaux du fleuve au large des Escoumins

BAIE-COMEAU — Un marin est porté disparu depuis qu’il est tombé dans les eaux froides du fleuve Saint-Laurent à la hauteur des Escoumins, dimanche matin. Les recherches pour le retrouver ont été interrompues plus tard en soirée et la Sûreté du Québec mène l’enquête pour tenter de déterminer les circonstances du drame.

L’homme se trouvait à bord du Maersk Patras, un porte-conteneur battant pavillon de Singapour qui se dirigeait vers Montréal. La chute se serait produite lors de la manœuvre visant à faire monter à bord un pilote spécialiste de la navigation dans le fleuve, comme doivent le faire tous les navires étrangers dès qu’ils arrivent aux Escoumins.

Le marin serait tombé à la mer vers 9h35 dimanche. D’après la Garde côtière canadienne, les navires qui se trouvaient à proximité ont rapidement participé aux recherches pour le retrouver, mais en vain. Un hélicoptère des Forces armées canadiennes s’est également joint aux recherches.

Selon les informations qui circulent, le marin tombé à l’eau ne portait de veste de flottaison lors de la manœuvre. Sur le site Web de la compagnie Maersk, on affirme qu’il s’agit du second officier du navire. L’entreprise offre ses condoléances à la famille du disparu, originaire du Sri Lanka, et assure qu’elle entend collaborer avec les autorités dans leur enquête.

L’équipage du porte-conteneur devait aussi recevoir du support psychologique, a ajouté la compagnie maritime dans son communiqué. 

Le Maersk Patras devait accoster à Montréal en début de soirée lundi. Lors de son arrivée, une équipe de la division des crimes majeurs de la Sûreté du Québec devait grimper à bord pour rencontrer le personnel et faire son enquête.