Un jeune chauffard «à pied» pour 54 mois

Fuir les policiers à 220 km/h sur le boulevard Guillaume-Couture à Lévis coûtera à Jérôme* son permis de conduire pour quatre ans et demi.

Le jeune homme, qui vient d’avoir 18 ans, a «emprunté» la Nissan Maxima de son père et a roulé à une vitesse folle sur une artère principale de Lévis dans la nuit du 2 juin 2017.

Sa course s’est terminée par une collision avec une voiture dans entrée résidentielle. Ses deux jeunes passagères de 14 et 15 ans n’ont été que légèrement blessées.

Après avoir déserté les lieux de l’accident, Jérôme est revenu et a collaboré avec la police.

Penaud, engoncé dans sa chemise blanche, il attendait sa peine vendredi, en chambre de la Jeunesse.

Le juge Jean Lebel était bien heureux d’apprendre que le jeune homme avait trouvé contraignantes les conditions imposées par la cour depuis son arrestation, dont un couvre-feu. «C’est la moindre des choses, compte tenu des gestes que vous avez posés! a lancé le magistrat. Vous auriez pu handicaper ou tuer des gens.»

Le juge a prononcé une ordonnance d’interdiction de conduire pour les 54 prochains mois. Au moment de sa manœuvre dangereuse, le jeune chauffard était titulaire d’un permis d’apprenti.

Plus de couvre-feu

La Couronne et la défense ont suggéré comme peine un «placement différé» de trois mois, ce qui est l’équivalent, pour les adolescents, à la prison dans la collectivité des adultes.

Le juge Lebel n’a toutefois pas acquiescé à la demande du procureur de la Couronne Me Hugo Breton de maintenir le couvre-feu.

Après sa peine, Jérôme sera en probation pour six mois. Il lui sera interdit de consommer toute drogue et il devra effectuer 125 heures de travaux bénévoles.

*Prénom fictif. La loi interdit de publier l’identité des jeunes contrevenants