Un homme en psychose accusé d'incendie criminel dans Saint-Sacrement

Un homme de 57 ans a tenu en haleine les policiers pendant près d’une heure au 840, avenue Ernest-Gagnon, dans le quartier Saint-Sacrement. L’homme en psychose s’était barricadé chez lui après avoir mis le feu à son logement.

Le feu a été éteint rapidement par les secours, mais les policiers ont dû être patients avant de pouvoir appréhender le suspect. L’homme s’est rendu par lui-même, mais les policiers ont dû utiliser le Taser pour le maîtriser. 

Le suspect a été conduit à l’hôpital pour évaluation psychiatrique, et a été accusé d’incendie criminel. Par chance, les dégâts sont mineurs dans le bloc qui compte huit logements, et il n’y a eu aucun blessé.