Les secouristes avaient si peu d'espace pour manoeuvrer qu'ils ont finalement été obligés de défoncer un mur pour rescaper l'homme coincé entre les deux bâtiments du quartier Saint-Roch.

Un homme en bobettes coincé entre deux bâtiments rescapé

Une vingtaine de pompiers de Québec ont dû être déployés, dans la nuit de lundi à mardi, pour rescaper un homme coincé en sous-vêtement dans le mince espace entre deux bâtiments à l'angle des rues St-Dominique et St-François est.
Ce sont des policiers en patrouille qui ont découvert, vers 23h, lundi, l'homme dans la vingtaine, intoxiqué et en sous-vêtements, coincé entre les murs d'un immeuble et d'un stationnement à trois étages du quartier Saint-Roch.
L'escouade de sauvetage GRIMP du Service de protection contre l'incendie de la ville de Québec (SPCIQ) a rapidement été demandée sur les lieux. 
Le plan initial des pompiers était de sortir la victime de sa fâcheuse position en le hissant jusqu'au toit du stationnement à l'aide de sangles, mais l'opération s'avérait longue et difficilement réalisable, considérant le peu d'espace entre les deux murs. 
Les sapeurs se sont donc résignés à défoncer un mur du stationnement pour ainsi libérer le jeune homme. 
L'opération totale a pris un peu plus d'une demi-heure, durant laquelle un système de chauffage temporaire avait été installé pour réchauffer l'homme souffrant d'hypothermie. Le SPCIQ n'était pas en mesure de dire, mardi matin, comment la victime s'était retrouvée entre les deux bâtiments. Il ne semble cependant pas qu'elle soit tombée du toit.
Blessures mineures
L'homme a été transporté à l'hôpital pour traiter son hypothermie et des blessures mineures. 
Selon le Service de police de la ville de Québec (SPVQ), la victime était connue des autorités comme ayant des problèmes de santé mentale. Il a tenu des propos décousus durant toute l'intervention. 
Le déploiement d'une vingtaine de pompiers est standard lorsque l'escouade GRIMP est demandée, ont spécifié les pompiers.