Un homme détenu pour avoir violenté un bébé d’un mois

Un résident de Saint-Georges est détenu et reviendra devant la cour vendredi pour avoir violenté un bébé d’un mois qui se trouve toujours entre la vie et la mort.

Un dossier avait été ouvert vendredi pour avoir enfreint une ordonnance de probation et Michaël Harris, 26 ans, avait été arrêté et accusé une première fois. 

Lundi, il a été inculpé de l’accusation plus grave de voies de fait grave mettant la vie en danger, la victime étant dans ce cas un poupon d’un mois. La Sûreté du Québec a toutefois refusé d’en dévoiler davantage sur les circonstances du crime. 

L’acte d’accusation précise toutefois que le geste qui aurait mené à l’accusation de Harris aurait été posé le 15 juin. Le bébé serait toujours hospitalisé et Harris demeurera détenu au moins jusqu’à vendredi. 

Harris était toujours sous le coup d’une ordonnance de probation de trois ans après avoir plaidé coupable en 2015 à des accusations de voies de fait causant des lésions, entrave au travail d’un agent de la paix et de n’avoir pas respecté un engagement. Ces crimes avaient été commis dans la région de Thetford Mines.