Selon les premières informations, un autre homme aurait appelé les autorités quelques minutes plus tard, en disant qu’il tuerait son père, s’ils ne se présentaient pas dans les 20 prochaines minutes.

Un homme abattu par la police en Outaouais

Un homme de 36 ans est décédé lors d’une intervention policière corsée à Danford Lake, à l’ouest de Kazabazua, en Outaouais.

Le Bureau des enquêtes indépendantes (BEI) a été appelé à éclaircir les circonstances troublantes de cette affaire, survenue jeudi soir.

Vers 21 h 42, un père a appelé la police en indiquant que son fils n’allait pas bien, et qu’il venait de quitter son domicile armé d’une flèche et d’une barre de fer.

Selon les premières informations, un autre homme aurait appelé les autorités quelques minutes plus tard, en disant qu’il tuerait son père, s’ils ne se présentaient pas dans les 20 prochaines minutes.

Il aurait dit qu’il agirait de manière à ce que les agents n’aient d’autre choix que de le tuer à leur arrivée.

Les policiers de la Sûreté du Québec sont arrivés sur la scène 7 minutes après le premier appel, soit à 22 h 49.

« Sur la rue, ils auraient croisé un individu tenant un arc, une flèche et une barre de fer, lit-on dans le communiqué du BEI, émis vendredi matin. L’homme aurait tiré une flèche en direction des policiers. Ces derniers auraient alors utilisé leur arme de service. »

L’homme en crise a été transporté à l’hôpital, où son décès a été constaté. Il s’agit de Denis Beaudoin, de Danford Lake.

Le porte-parole des paramédics de l’Outaouais, Francis Brisebois, a affirmé vendredi que les manœuvres de réanimation ont été abandonnées en route, alors qu’il n’y avait plus rien à faire pour sauver le patient.

Ce dernier était déjà en arrêt cardio-respiratoire à l’arrivée des paramédics.

Le BEI a dépêché sept enquêteurs sur les lieux. Ils sont arrivés sur la scène à 6 h 30, vendredi.

Le Bureau des enquêtes indépendantes a fait appel au Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) pour agir comme corps de police de soutien dans cette enquête. Deux techniciens en identité judiciaire ont été appelés à analyser la scène.

Le ministère des Transports a annoncé la fermeture des deux voies de la route 301, près du chemin Harrisson, à Alleyn-et-Caywood.