Le suspect, Samuel St-Louis, 22 ans, fera face à plusieurs accusations de leurre et d’incitation à des contacts sexuels sur des victimes d’âge mineur. Il devait comparaître mercredi au palais de justice de Saint-Jean-sur-Richelieu.

Un entraîneur de hockey arrêté pour leurre et incitation à des contacts sexuels

La police de Québec a arrêté un ex-entraîneur de hockey qui aurait tenté de leurrer des joueurs mineurs et de les inciter à avoir des contacts sexuels avec lui.

Le suspect, Samuel St-Louis, 22 ans, de Saint-Jean-sur-Richelieu, était jusqu’à la saison 2017-2018 entraîneur adjoint des Forts de Chambly dans le Junior AAA.

Il a été arrêté à la suite d’une enquête de l’unité d’exploitation sexuelle sur des mineurs (ESM) du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ).

Bien que St-Louis réside à Saint-Jean-sur-Richelieu, les premières victimes présumées qui ont porté plainte résident à Québec, indique Mélanie Jobin, porte-parole du SPVQ.

En tout, St-Louis aurait fait 13 victimes, tous des garçons âgés entre 12 et 17 ans qui jouaient au hockey. Il aurait tenté de les leurrer par les réseaux sociaux. Les crimes présumés sont survenus entre décembre 2016 et août 2018.

Banni et fiché

Informé mercredi matin de l’arrestation de Samuel St-Louis, Hockey Québec l’a immédiatement banni. Il a aussi été fiché dans le Réseau Hockey Canada. Il lui sera donc impossible d’être entraîneur d’une équipe membre de ces associations, partout dans la province et au pays.

«C’est tolérance zéro. Nous incitons tous nos jeunes et parents à dénoncer toute forme d’abus et de situations laissant présager une quelconque forme d’actes criminels, dont ceux de nature sexuelle, en contactant leur service de police municipal», souligne  le directeur général de Hockey Québec, Paul Ménard.

Selon Marie-Joël Desaulniers, porte-parole de Hockey Québec, Samuel St-Louis n’avait pas été réembauché par les Forts de Chambly pour la saison 2018-2019. 

«Ils ont eu vent des rumeurs [qu’il était sous enquête] avant le début de la saison et, aussitôt, ils l’ont tassé», dit-elle.

Dans le junior AAA, où St-Louis était entraîneur, les joueurs ont entre 17 et 21 ans.

Le suspect fait face à plusieurs accusations de leurre et d’incitation à des contacts sexuels sur des victimes d’âge mineur. Il devait comparaître mercredi au palais de justice de Saint-Jean-sur-Richelieu.

Mais l’enquête de la police de Québec ne s’arrête pas là. «Nous avons des raisons de croire que le suspect a fait d’autres victimes», note David Poitras, porte-parole du SPVQ.  

Tout renseignement peut être transmis au SPVQ en composant le 9-1-1 pour une intervention immédiate. Pour transmettre une information qui sera traitée de façon confidentielle, vous pouvez composez le 418-641-AGIR (2447) et pour les gens de l’extérieur de la ville de Québec, le 1-888-641-AGIR, sans frais. Le dossier en référence est le QUE180808-070.