L'accident de travail est survenu vers 10h30, sur la rue Sophia Melvin.

Un émondeur mort électrocuté à Charlesbourg

Un émondeur est mort après avoir été électrocuté dans un arbre, jeudi matin, sur le terrain d’une maison de Charlesbourg.

Vers 10h30, Marc-André Lavoie, 35 ans, coupait les branches d’un érable rouge lorsqu’il a été électrocuté par un fil électrique à proximité. 

Son collègue, qui s’occupait de ramasser les branches au sol, aurait tenté en vain de lui porter secours. Il a subi un choc nerveux. 

Les pompiers ont déployé une échelle aérienne pour faire descendre l’émondeur, qui était inconscient et harnaché à l’arbre. Une réanimation cardiorespiratoire a été effectuée par les paramédicaux au sol. 

Marc-André Lavoie a été transporté à l’hôpital, où son décès a été constaté.

Un fil électrique de 14 400 volts passait à proximité de l’arbre où la victime a été électrocutée. Durant le sauvetage, Hydro-Québec a interrompu le courant dans le secteur de l’accident.

Lors du passage du Soleil, une scie mécanique, une branche et une échelle jonchaient encore la pelouse, témoins silencieux du drame qui venait se jouer en haut de l’arbre. 

«Appelez Hydro-Québec»

Geneviève Gourde, porte-parole d’Hydro-Québec, indique que l’entreprise privée qui effectuait les travaux d’émondage n’était pas accréditée pour travailler près du réseau électrique. 

Mme Gourde précise qu’il ne faut jamais faire soi-même des travaux d’élagage à moins de trois mètres du réseau électrique et s’assurer que l’entreprise d’émondage a été accréditée par Hydro-Québec. 

«Si un arbre est proche des fils électriques, ne pas prendre de chance : appelez Hydro-Québec, indique, Geneviève Gourde. Nous pourrons faire l’élagage ou référer la personne à un élagueur ou un arboriculteur officiel autorisé par Hydro-Québec à travailler près du réseau électrique.»

Au sommet des poteaux, les fils électriques ne sont pas recouverts d’une gaine isolante. Un contact direct ou par objet interposé peut causer une électrocution. 

Venu voir la scène de l’accident, jeudi midi, Gaétan Tremblay était secoué par la tragédie. Le superviseur en émondage réseau pour Arboriculture de Beauce, une entreprise accréditée par Hydro-Québec, insiste sur l’importance de la formation donnée par la société d’État pour la sécurité des émondeurs. 

Il croit que les émondeurs devraient toujours prendre le maximum de précaution près des fils électriques. «C’est dangereux, dit-il. On met sa vie en danger.»