Katay-Khaophone Sychantha

Un criminel recherché arrêté... sur une piste cyclable

Un homme recherché pour trafic de drogue au Canada et aux États-Unis a été arrêté sur une piste cyclable mercredi dernier par le Service de police de la ville de Montréal (SPVM).
Il faisait l'objet d'un mandat d'arrestation pancanadien et se trouvait sur une liste des criminels les plus recherchés aux États-Unis, a indiqué le SPVM dans un communiqué transmis lundi.
Katay-Khaophone Sychanta, âgé de 35 ans, a été arrêté sur une piste cyclable de la métropole dans le secteur de ville Saint-Laurent, à proximité de la gare de train Bois-Franc.
Il a été interpellé avec un autre homme vers 13 h par des policiers qui y patrouillaient, pour possession de drogue.
Katay-Khaophone Sychanta a alors pris la fuite. Lorsque le policier l'a rattrapé à pied, le suspect s'est identifié à l'aide d'une carte d'identification américaine.
Ayant des doutes sur l'histoire qu'il racontait, les policiers ont poussé plus loin leurs vérifications et une prise d'empreintes digitales a permis de révéler sa véritable identité.
Mandat pancanadien
Ils ont découvert que le suspect faisait l'objet d'un mandat d'arrestation pancanadien et qu'il était recherché par la police provinciale de l'Ontario (OPP) pour plusieurs infractions au Code criminel en matière de trafic de stupéfiants. L'homme figurait aussi sur la liste des dix criminels les plus recherchés par le ministère de l'Intérieur des États-Unis (U.S Department of Homeland Security, Homeland Security Investigations), encore une fois pour des crimes reliés aux drogues.
Il a comparu jeudi dernier à Montréal et a été accusé de possession de stupéfiants, d'entrave au travail des policiers et d'utilisation de faux document.
Il doit ensuite être remis à l'OPP et il pourrait éventuellement faire face à des mesures d'extradition afin de comparaître devant la justice américaine, précise le SPVM.
Selon la liste du ministère de l'Intérieur, l'homme est né au Laos et aurait dirigé une opération de trafic de drogue basée dans la région de Windsor, dans le sud de l'Ontario. Il avait été accusé pour une première fois en 2005 au Michigan, l'État américain tout juste au sud de Windsor.