La ministre de l'Intégration du Danemark, Inger Stoejberg

Un Canadien musulman sur une liste de prédicateurs bannis du Danemark

Un Canadien musulman fait partie de six prédicateurs étrangers qui seront interdits de séjour au Danemark pendant deux ans en raison de leurs opinions «antidémocratiques».
La ministre de l'Intégration, Inger Stoejberg, a expliqué que le gouvernement «n'acceptera pas que des prédicateurs (...) prêchent la haine de la société danoise».
La liste a été publiée par mesure de précaution. L'un des hommes, Bilal Philips, un musulman détenant un passeport canadien, se trouvait au Danemark en 2011. Il n'est pas possible de préciser si les autres ont déjà mis les pieds dans le pays scandinave.
Mme Stoejberg a ajouté que cinq des hommes en «endoctrinaient» d'autres pour qu'ils «commettent des actes de violence envers des femmes et des enfants (et) partagent leurs idées au sujet d'un califat». Le sixième est un prêcheur chrétien américain, Terry Dale Jones.
Le ministère a indiqué que les autres étaient Mohamad bin Abd al Rahman bin Milhi bin Mohamad al Arefe et Salman Fahad Alodah, qui détiennent tous deux un passeport saoudien; le citoyen américain Kamal El-Mekki; et Mohammad Rateb Abdalah Al-Nabulsi, un Syrien vivant en Jordanie.
L'an dernier, le Parlement danois avait appuyé l'élaboration d'une telle liste. D'autres pays européens ont une loi semblable. Le Royaume-Uni, par exemple, peut refuser l'entrée aux individus ayant un casier judiciaire ou à ceux dont la présence est considérée «non favorable au bien public».
La loi danoise sur la «liste nationale publique» a été adoptée le 27 décembre 2016. Techniquement, l'interdiction doit être appliquée par le Service d'immigration danois, qui interdit aux individus visés d'entrer au Danemark.