Me Gilles Grenier, qui œuvre principalement en droit du travail et en droit administratif, exerce sa profession depuis 2016 au cabinet Cain Lamarre.

Un avocat civiliste accusé d’agression sexuelle sur une enfant

Un avocat civiliste bien connu à Québec, Me Gilles Grenier, devra faire face à deux accusations d’agression sexuelle et de contacts sexuels sur une enfant âgée de huit ans au début des infractions alléguées.

L’avocat de 69 ans, qui œuvre principalement en droit du travail et en droit administratif, exerce sa profession depuis 2016 au cabinet Cain Lamarre. Me Grenier a notamment déjà représenté des syndicats d’employés municipaux et des cadres congédiés par des municipalités.

La comparution en chambre criminelle de Gilles Grenier est prévue le 1er août. Selon l’acte de dénonciation, il est accusé d’avoir, entre 2003 et 2007, à Québec et ailleurs dans le district judiciaire de Québec, à plusieurs reprises, agressé sexuellement une enfant âgée de huit ans au début de la période couverte par les accusations.

Il est aussi accusé d’avoir, durant la même période et à plusieurs reprises, touché à des fins d’ordre sexuel une partie du corps de cette même plaignante. La plaignante, dont l’identité est couverte par une ordonnance de non-publication, a aujourd’hui 23 ans.

Après son arrestation par les policiers, Me Grenier a été remis en liberté sur promesse. Il lui est notamment interdit de communiquer avec la victime et de se trouver dans un rayon de 500 mètres du domicile de la jeune femme.