Patrick Kayishema

Un autre Wolf Pack accusé de proxénétisme

Un ex-Wolf Pack, Patrick Kayishema, a été accusé de proxénétisme, traite de personne et d'avoir bénéficié du travail d'une prostituée de 28 ans.
L'homme de Québec, qui aura bientôt 40 ans, s'est fait prendre dans la nuit de mardi à mercredi dans une chambre d'un motel du boulevard Hamel.
Les policiers de Québec ont débarqué dans l'établissement pour répondre à une plainte pour une chicane de couple.
À leur arrivée, ils ont constaté la présence d'une jeune femme et observé suffisamment d'éléments pour arrêter Kayishema pour proxénétisme.
L'homme n'était pas armé et n'a pas résisté à son arrestation.
En plus des trois accusations liées à la prostitution et à la traite de personne, Kayishema a été accusé de voies de fait sur la plaignante.
La procureure de la Couronne Me Carmen Rioux s'est opposée à la remise en liberté de l'accusé, précisant à la cour que d'autres accusations liées à la même plaignante allaient être déposées.
L'enquête sous cautionnement se déroulera le 25 mai.
Longue feuille de route judiciaire 
Patrick Kayishema traîne une longue feuille de route judiciaire. Il a fait partie du noyau central du gang de rue Wolf Pack à la fin des années 90 avec Téchelet Pierre de Bellefeuille et Nerva Lovinski. Son implication dans le réseau de prostitution juvénile, frappé par l'opération Scorpion, lui avait valu en 2004 une peine suspendue avec probation de trois ans.
En 2012, il a écopé d'une amende pour une possession de cannabis. Depuis une dizaine d'années, il a été condamné à de multiples reprises pour avoir brisé des conditions ordonnées par le tribunal.
En décembre dernier, son ami du Wolf Pack Téchelet Pierre de Bellefeuille a été reconnu coupable par un jury de proxénétisme et d'extorsion aux dépens d'une escorte de 19 ans. Il a écopé d'une peine de près de cinq ans de prison.