Sébastien Bordage

Un agresseur de fillettes écope de sept ans de prison

Un homme de Sept-Îles prend le chemin du pénitencier fédéral pour s'être introduit la nuit dans deux résidences familiales et y avoir agressé sexuellement deux fillettes de 7 et 9 ans pendant qu'elles dormaient.
Sébastien Bordage, bientôt 40 ans, écope d'une peine d'emprisonnement de sept ans pour les crimes commis en avril et août 2014, moins «le crédit» des 30 mois de détention préventive, le temps des procédures. La sentence est tombée mardi au palais de justice de Sept-Îles, plus d'un an après que l'accusé eut plaidé coupable, en octobre 2015. 
L'agresseur passera donc quatre ans et demi à l'ombre notamment en raison de la gravité des gestes et de leurs impacts sur les victimes et leur famille. «L'accusé a volé l'innocence de l'enfance» de ces petites victimes et a «à tout jamais marqué» la vie de ces familles, a affirmé la juge Louise Gallant dans sa décision.
Le tribunal a néanmoins tenu compte que l'accusé a exprimé des regrets et affirmé son intention de participer à une thérapie «pour son problème de délinquance sexuelle». Par ailleurs, la juge a noté l'absence d'antécédents judiciaires en matière de crimes de nature sexuelle et que les deux événements ont été «isolés, de courte durée». 
Bordage sera entre autres inscrit au registre de délinquants sexuels «à perpétuité», devra fournir un échantillon d'ADN et ne pourra se trouver en présence de personnes âgées de moins de 16 ans, sauf «sous la supervision d'une personne adulte» ou «pour les membres de sa famille» pour les 10 années suivant sa libération. 
Sébastien Bordage a pénétré par effraction dans une résidence de Sept-Îles où les membres de la famille étaient endormis avant d'agresser sexuellement une première victime, en avril 2014. Quatre mois plus tard, il a reproduit le même modus operandi dans une autre maison. Dans les deux cas, il a aussi volé les sous-vêtements des fillettes. 
Le ministère public s'est dit satisfait de la peine donnée à l'accusé. Le Soleil n'a pas été en mesure de joindre l'avocat de la défense, mardi. Sébastien Bordage est incarcéré depuis son arrestation en juin 2015.