Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Des flammes étaient visibles dans la résidence du Vieux-Lévis située entre les rues Saint-Georges et du Mont-Marie vers 21h25, vendredi, quand des voisins ont signalé l’incendie  aux services d’urgence.
Des flammes étaient visibles dans la résidence du Vieux-Lévis située entre les rues Saint-Georges et du Mont-Marie vers 21h25, vendredi, quand des voisins ont signalé l’incendie  aux services d’urgence.

Un accident à l’origine de l’incendie mortel dans le Vieux-Lévis

Sarah Rodrigue
Sarah Rodrigue
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
L’incendie qui a fait deux morts vendredi soir sur la rue Sainte-Thérèse à Lévis serait d’origine accidentelle.

L’enquête menée par le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL), en collaboration avec les pompiers, la Sûreté du Québec et le Bureau du coroner, penche pour un incendie de nature accidentelle.  

«L’analyse de la scène fait que le foyer initial se trouvait à l’intérieur de la résidence et c’est d’origine accidentelle», confirme Véronique Blouin du Service de police de Lévis. La cause précise n’est toutefois pas encore connue, l’enquête se poursuit, indique le SPVL.  

L’identité de la victime de 48 ans a été confirmée par le Bureau du coroner mercredi. Il s’agit de Josée Fortier. 

L’identité de la deuxième victime du brasier, un homme âgé de 72 ans, n’a pas été rendue publique pour l’instant.

Une troisième personne, un sexagénaire qui dormait dans la résidence en proie aux flammes située entre les rues Saint-Georges et du Mont-Marie dans le Vieux-Lévis, a été secourue par les policiers qui ont escaladé un abri d’auto pour ensuite défoncer une fenêtre. L’homme était hors de danger au moment de son transport à l’Hôtel-Dieu de Lévis vendredi soir.