Trois personnes arrêtées dans une affaire de proxénétisme à Beauport

Trois personnes originaires de la région de Montréal ont été arrêtées vendredi à Québec dans une affaire de proxénétisme dans laquelle trois femmes dans la vingtaine vivaient sous l’emprise des suspects et devaient leur remettre tout l’argent provenant de leur prostitution.

Une information du public a mené les policiers dans une résidence du boulevard Sainte-Anne, à Beauport, où ils ont trouvé deux femmes âgées dans la vingtaine en compagnie de trois suspects. Selon la police de Québec, les victimes étaient sous l’emprise des suspects, se prostituaient et leur remettaient tout l’argent recueilli. Une troisième victime, également dans la vingtaine, a aussi été identifiée mais n’était pas sur les lieux au moment du passage des policiers. 

Interrogés par la police, les trois suspects ont comparu samedi matin par vidéoconférence. Un homme de 19 ans, Mohamed-Lamroui Bouaoukaz, a été accusé de proxénétisme alors qu’une femme de 24 ans, Dlarele Abellard, a été accusée d’avoir obtenu un avantage matériel provenant de la prestation de services sexuels. Une personne d’âge mineur a pour sa part comparu pour avoir fait sciemment de la publicité pour offrir des services sexuels moyennant rétribution.

Étienne Doyon, porte-parole de la police de Québec, ne pouvait établir quand le groupe avait débuté ses «activités» dans la capitale. Comme les accusés, les victimes dans ce dossier seraient essentiellement originaires de la région de Montréal. L’enquête est toujours en cours et de nouvelles accusations pourraient être soumis au procureur ultérieurement.