Le chantier de la Romaine-4

Travailleur décédé à la Romaine: le corps pas encore récupéré

Les secouristes ne sont toujours pas en mesure de récupérer le corps du travailleur de la firme EBC décédé en fin de soirée vendredi sur le chantier hydroélectrique de la rivière Romaine, en Minganie. Le lieu de l'accident serait encore trop dangereux, de l'avis de la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) du Québec, qui a stoppé les travaux sur le lieu de l'accident jusqu'à nouvel ordre.
«La CNESST attend du maître d'oeuvre, Hydro-Québec, une méthode pour sécuriser les parois de la galerie [de dérivation] afin, d'une part, d'extirper de façon sécuritaire et sans risques pour la santé et sécurité des secouristes le corps du travailleur qui se trouve toujours dans la cabine et, d'autre part, de permettre la reprise des travaux», a souligné la porte-parole de la Commission sur la Côte-Nord, Louise Bertrand.
«Malgré la compassion que nous éprouvons pour la famille, il est absolument prioritaire de sécuriser les lieux afin d'éviter une autre tragédie», a ajouté Mme Bertrand pour justifier cette décision.
Rappelons que le travailleur, âgé de la cinquantaine, est vraisemblablement mort écrasé lorsqu'un mur de pierres s'est écroulé sur la pelle hydraulique qu'il opérait. L'accident a eu lieu au portail amont de la galerie de dérivation du barrage de Romaine-4, là où les travaux sont interrompus. La CNESST mène évidemment une enquête sur place.
Il s'agit d'un quatrième accident de travail mortel à survenir à ce vaste chantier hydroélectrique, qui s'est amorcé en 2009. Trois de ces quatre accidents ont touché des opérateurs de machinerie lourde.