L'atrium du palais de justice de Québec

Traité de «nègre», il poignarde son collègue

Un employé de cuisine du Cosmos Lévis, Patrick Roy, a plaidé coupable à l'accusation d'avoir poignardé un collègue qui l'avait traité de «nègre».
L'homme de 26 ans a été arrêté le 29 janvier 2015, quelques minutes après l'agression, tout près du restaurant.
Il a décidé hier de reconnaître sa culpabilité à une accusation réduite de voies de fait graves.
La victime et l'agresseur travaillaient dans le même établissement depuis plusieurs mois.
Leur relation s'était dégradée depuis que Patrick Roy avait endommagé de l'équipement audio prêté par la victime.
Le soir de l'agression, l'ambiance était très tendue. Le collègue a traité Roy de «nègre» et lui a lancé d'autres insultes racistes.
Patrick Roy a fini par saisir un couteau de boucher et a rejoint son collègue qui fumait une cigarette à l'extérieur. Il lui a asséné plusieurs coups de couteau au flanc droit, à la cuisse et plus bas sur la jambe.
La victime a subi une lacération d'une artère, une blessure «qui aurait pu avoir des conséquences tragiques», a souligné le procureur de la Couronne, Me Thomas Jacques.
Patrick Roy a aggravé son cas trois semaines plus tard en passant un coup de fil à un ami à partir du centre de détention. Il a commencé par prendre des nouvelles de l'état de santé de sa victime. Roy a ensuite commenté «qu'il l'avait manqué» et a promis d'en finir avec lui dès sa sortie de prison.
Le Lévisien a plaidé coupable à une accusation de harcèlement criminel. Roy, qui possède plusieurs antécédents criminels, notamment voies de fait et menaces, connaîtra sa peine en avril.