L'adolescente, qui s'entraînait dans l'escalier du Cap-Blanc avec d'autres membres de son club de taekwondo lors du supposé événement, disait pourtant avoir été agressée après être sortie des toilettes d'un café situé tout près.

Tentative d'enlèvement: sauvée par son taekwondo

Une courageuse adolescente de 13 ans, victime de voies de fait et d'une tentative d'enlèvement dimanche, a réussi à repousser son assaillant grâce aux arts martiaux.
L'ado s'entraînait dans l'escalier du Cap-Blanc avec d'autres membres de son club de taekwondo lors des événements. L'agression s'est produite vers 12h20 au moment où elle sortait des toilettes d'un café situé tout près.
Le suspect, qui pourrait être âgé entre 30 et 40 ans, l'attendait tapi dans un coin. Il l'a traîné à l'extérieur du commerce par une porte secondaire. Aucun employé ou client du café, ni aucun passant ou voisin de l'établissement n'ont eu connaissance de ce qui est traité comme une tentative d'enlèvement. La jeune fille ne pouvait donc compter que sur elle-même.
Rencontrée sur les lieux par Le Soleil, elle semblait secouée, mais assure qu'elle pourrait reconnaître l'homme sans problème, comme quoi elle garde un souvenir clair de la traumatisante scène. À force de se débattre, elle a pu se défaire de l'emprise du suspect, qui a pris la fuite. Malgré le sérieux de l'affaire, elle sourit à une remarque sur le fait que son courage et ses aptitudes l'ont aidée à se sortir de cette situation.
Il faut dire que l'homme a possiblement été surpris d'avoir face à lui une jeune fille aussi combative. Son père confirme qu'elle fait, comme lui, des arts martiaux depuis plusieurs années. L'entraînement en cours consiste à évaluer sa forme physique pour l'obtention prochaine de sa ceinture noire.
L'ambulance a été demandée sur place. L'adolescente a subi des blessures mineures. Elle présentait quelques ecchymoses et semblait avoir certaines difficultés à marcher. Son père souhaite qu'elle puisse aussi se relever de cet important choc émotionnel. «Que ça arrive en plein jour, c'est quasiment incroyable. On est sous le choc, c'est sûr.»
Mais il était surtout très fier de son attitude. «Je pense que ça a pu faire la différence qu'elle sache se défendre. C'est un bel exemple à donner concernant l'utilité des cours d'autodéfense comme le taekwondo», poursuit-il.
Témoin important
En milieu d'après-midi, la police de Québec a interpellé un «témoin important». Il a été rencontré par les enquêteurs. Le service d'identité judiciaire et le maître chien étaient sur place pour recueillir des indices.