Accompagnée de sa mère, l'adolescente quitte les lieux de la tentative d'enlèvement pour se rendre à l'hôpital, dimanche.

Tentative d'enlèvement à Québec: témoin important libéré

Le témoin important rencontré par les policiers dimanche en lien avec une tentative d'enlèvement d'une jeune fille de 13 ans sur la rue Champlain a été libéré.
La police de Québec a confirmé lundi matin que l'homme a été interrogé, puis remis en liberté sans qu'aucune accusation ne soit déposée contre lui. Il faut savoir que la désignation de "témoin important" est souvent synonyme de "suspect potentiel" dans le jargon policier.
L'enquête se poursuit donc pour mettre la main au collet de l'homme qui a agressé physiquement et tenté d'enlever une adolescente de 13 ans dimanche sur l'heure du midi. Elle s'entraînait dans l'escalier du Cap-Blanc avec d'autres membres de son club de taekwondo lors des événements. L'agression s'est produite vers 12h20 au moment où elle sortait des toilettes d'un café situé tout près.
Le maître chien en action à l'endroit où l'agresseur a trainé sa victime à l'extérieur du commerce, près de l'escalier du Cap-Blanc, dimanche.
Le suspect, qui pourrait être âgé entre 30 et 40 ans, l'attendait tapi dans un coin. Il l'a traînée à l'extérieur du commerce par une porte secondaire. Aucun employé ou client du café, ni aucun passant ou voisin de l'établissement n'ont eu connaissance de ce qui est traité comme une tentative d'enlèvement. La jeune fille ne pouvait donc compter que sur elle-même.
Rencontrée sur les lieux par Le Soleil, elle semblait secouée, mais assure qu'elle pourrait reconnaître l'homme sans problème, comme quoi elle garde un souvenir clair de la traumatisante scène. À force de se débattre, elle a pu se défaire de l'emprise du suspect, qui a pris la fuite. 
L'ambulance a été demandée sur place. L'adolescente a subi des blessures mineures. Elle présentait quelques ecchymoses et semblait avoir certaines difficultés à marcher. 
Le père de la victime, Vincent Roy, a salué le courage de sa fille. «Je pense que ça a pu faire la différence qu'elle sache se défendre. C'est un bel exemple à donner concernant l'utilité des cours d'autodéfense comme le taekwondo.»