Le client Simon-Pierre Canuel qui a subi une grave réaction allergique après avoir ingéré un tartare de saumon au bistro le Tapageur de Sherbrooke, le 29 mai 2016, aurait commandé lui-même le plat en cause selon la version assermentée du serveur.

Tapageur: le client aurait lui-même commandé le tartare de saumon

EXCLUSIF / Simon-Pierre Canuel qui a subi une réaction allergique après avoir ingéré un tartare de saumon au bistro le Tapageur de Sherbrooke aurait commandé lui-même le plat en cause selon la version assermentée du serveur.

Si M. Canuel affirme avoir commandé un tartare de bœuf, le serveur de l’établissement jure de son côté que c’est un tartare de saumon qui lui a été commandé lors de cette soirée du 29 mai 2016.

Lire aussi: Simon-Pierre Canuel n'avait pas son Épi-Pen

Simon-Pierre Canuel poursuit le restaurant du centre-ville de Sherbrooke, les administrateurs ainsi que le serveur pour 490 000 $ pour les dommages subis à la suite de cet épisode allergique où il a passé plusieurs jours à l’hôpital.

Dans sa déclaration assermentée concernant les événements, le serveur du Tapageur affirme que Simon-Pierre Canuel et son conjoint ont pointé dans le menu quatre tapas, dont le tartare de saumon.

«Ils m’ont mentionné qu’il avait une allergie aux fruits de mer [...] bien quand il a commandé des poissons, j’ai trouvé ça louche un petit peu, mais je lui ai demandé, j’ai dit: “Vous êtes, est-ce que les poissons vous êtes allergiques aussi?” Puis on m’a dit que non, ça fait que je suis allé passer la commande [...]. On m’a dit “fruits de mer”, donc je n’ai pas pensé aux poissons dans ce cas-là. Il m’a commandé, il m’a commandé du saumon, donc j’ai dit : monsieur doit être responsable de ses allergies. Il sait à quoi il est allergique, donc s’il me dit fruits de mer, c’est fruits de mer», a témoigné le serveur dans sa déclaration assermentée dont La Tribune a obtenu copie.

Dans son exposé de défense, l’avocate Me Marika Douville soutient que Simon-Pierre Canuel a commandé un tartare de saumon, un tataki de thon, un croustillant de chèvre ainsi qu’un falafel. «Aucun tartare de bœuf n’a été commandé par les demandeurs aux défendeurs, le 29 mai 2016», signale l’avocate des défendeurs.

La version assermentée de Simon-Pierre Canuel diffère d’un seul item, soit la sorte de tartare.



J’ai dit : “Voici le chèvre croustillant, le tartare et les poissons”
Le serveur

Ce dernier affirme dans sa déclaration faite sous serment avoir spécifié ses allergies sévères aux fruits de mer et au saumon.

«On a commandé un croustillant de chèvre chaud, un tataki de thon, des falafels et l’autre nom, je ne me souviens plus, et le tartare de bœuf [...]. Je feuillette le menu au complet, je prends vraiment le temps de lire tout ce qu’il y a dedans pour voir la quantité de fruits de mer ou de poisson qui y sont offerts. S’il y a vraiment trop de fruits de mer ou de poisson versus, par exemple le poulet, les viandes, etc... en général, je reste pas», explique M. Canuel dans sa version assermentée.

La déclaration de Simon-Pierre Canuel explique que la seule question qui lui avait été posée était par rapport au thon.

«J’ai dit qu’il n’y a pas de problème, que le thon, j’en mange, je... qu’il y avait aucun souci avec ça [...] Le thon, il y avait pas de problème, que je connais mes allergies», a répété Simon-Pierre Canuel dans sa déclaration où il spécifie avoir déjà mangé du tartare de saumon avant 2008 et que le seul poisson pour lequel il n’avait aucune réaction était le thon.

Allergies

Simon-Pierre Canuel jure avoir pris soin de parler de ses allergies au serveur du Tapageur, alors que ce dernier affirme avoir avisé la cuisine de cet état de fait.

«Je sais que je lui ai précisé deux fois mes allergies. Juste avant qu’il parte, après ma commande, je lui ai mentionné de ne pas oublier d’aviser la cuisine de mes allergies. Puis c’est à peu près tout», déclare celui qui poursuit le Tapageur.

Le serveur du tapageur affirme avoir mentionné l’allergie de Simon-Pierre Canuel au cuisinier.

«Je suis parti dire au cuisinier qu’il y avait une allergie, puis ensuite je suis allé à l’ordi tout de suite pour “puncher” ma commande directement», déclare le serveur du tapageur.

La déclaration assermentée de la propriétaire du Tapageur spécifie que la note «allergie aux fruits de mer» était inscrite sur la facture de Simon-Pierre Canuel et de son conjoint.

À une question de l’avocat de Simon-Pierre Canuel, Me François Daigle, le serveur du Tapageur a mentionné avoir consommé un «shooter» avec ses amis lors de cette soirée du 29 mai 2016.

Lorsque le serveur a amené les plats sur la table de Simon-Pierre Canuel et son conjoint, il affirme avoir présenté les plats.

«Je décris mes plats, j’ai déposé mes assiettes, j’ai dit : “Voici le chèvre croustillant, le tartare et les poissons” [...] À chaque fois qu’on dépose les plats sur la table je dis c’est quoi», soutient le serveur du Tapageur dans sa déclaration assermentée.

Simon-Pierre Canuel jure qu’en déposant le tartare, le serveur aurait seulement dit : «Voici le tartare. Il a juste mentionné le mot “tartare”», affirme le demandeur dans cette poursuite.

Il a décrit le plat de tartare comme étant «très foncé, c’est un... il était rouge là». Amateur de gastronomie qui aime les belles présentations, il affirme avoir regardé le plat avant d’y goûter.

Il soutient que c’est en avalant la bouchée de tartare qu’il s’est rendu compte du goût du saumon et «que c’était pas du bœuf».

Simon-Pierre Canuel a eu de petits engourdissements, puis la bouche et la gorge ont commencé à lui piquer. Il a été conduit où CHUS, Hôtel-Dieu où il est resté jusqu’au 3 juin.