Le camp d'exploration Matoush, projet de Ressources Strateco dans les monts Otish, au nord de Chibougamau.

Strateco veut en appeler

La minière Strateco en appellera du jugement qui lui a refusé toute compensation du gouvernement du Québec après l'avortement de son projet de mine d'uranium dans le nord du Québec.
Strateco, ancienne vedette du Plan Nord, réclamait près de 200 millions $ en dommages parce que le ministère de l'Environnement a émis en 2013 un moratoire sur tous les projets d'exploration et d'exploitation de mines d'uranium.
Le juge Denis Jacques de la Cour supérieure a estimé que la décision ministérielle avait été prise de bonne foi et que Strateco connaissait les risques.
Par voie de communiqué, le président et chef de la direction de l'entreprise minière, Guy Hébert, estime avoir «de sérieux motifs pour faire appel», ajoutant qu'il «entend continuer à défendre les intérêts de ses actionnaires et de l'industrie minière du Québec».