Étienne Pivin

Stratagème sur Kijiji: un jeune adulte évite une peine de prison

SHERBROOKE - Accusé, avec deux adolescents, d'avoir monté un stratagème pour voler un citoyen qui cherchait une carte vidéo pour son ordinateur sur le site Kijiji, Étienne Pivin évite de peu la détention.

Au palais de justice de Sherbrooke, mercredi, l'individu de 19 ans a plaidé coupable aux accusations de voies de fait causant des lésions et de complot pour un vol en décembre 2016 dans l'arrondissement de Brompton.

Lire aussi: Accusé d'avoir piégé un homme sur Kijiji, Pivin change d'avocat

Agressé par de faux vendeurs

Le juge Conrad Chapdelaine de la Cour du Québec lui a imposé une peine palliative à l'emprisonnement, soit 240 heures de travaux communautaires et 1000 $ en dédommagement à la victime.

«Ça commence bien mal vos 18 ans. Ça laisse des traces importantes pour vous. C'est un écart de conduite majeure. Si vous vous retrouvez dans une situation semblable dans le futur, vous allez repartir avec les agents de détention», a prévenu le juge Chapdelaine.

L'un des suspects aurait répondu à la petite annonce en affirmant posséder la pièce en question. Un prix de vente et un lieu pour la transaction ont été fixés.

Le plaignant s'est présenté au lieu du rendez-vous dans une rue isolée de l'arrondissement de Brompton le 27 décembre 2016.

Dans le cadre d'une aventure commune avec deux mineurs, l'un des complices a donné rendez-vous à l'homme qui s'était affiché sur les petites annonces dans un cul-de-sac avec un boisé à l'arrière.

Les individus, armés d'une barre de fer et d'un bâton de baseball, ont commencé à frapper le citoyen. La victime dans cette affaire a subi un traumatisme crânien et des douleurs au coude.

«Il prône la réhabilitation et il est à l'aise avec la peine imposée», explique la procureure aux poursuites criminelles, Laïla Belgharras.

Pivin, le seul adulte du trio, n'a donné aucun coup.

«Étienne Pivin a été spectateur de tout ça. Il ne s'attendait pas à ce que ça tourne aussi mal. Il a dit aux policiers que c'était un plan de marde. Il avait une problématique de consommation à cette époque. Il a compris à la fin qu'il se mettait les pieds dans les plats. Il regrette amèrement les gestes posés», a mentionné au tribunal son avocate Me Mélissa Gilbert.

Étienne Pivin souhaite retourner aux études pour compléter un diplôme d'études professionnelles.

Les deux adolescents ont aussi écopé de travaux communautaires et ont dû faire un dédommagement pour leur implication.