Stratagème de «la Guich»: un suspect arrêté à Québec

La police de Québec a arrêté un homme de 18 ans qui aurait été «activement impliqué» dans un stratagème de blanchiment d’argent auprès des jeunes surnommé «la Guich».

Reny-Félipe Valencia-Zuniga a été arrêté mardi et a comparu le lendemain au palais de justice de Québec pour des fraudes de plus de 5 000 $ et de moins de 5 000 $ ainsi que pour un bris d’engagement. 

«Il aurait été impliqué activement au sein du stratagème de fraude «La Guich»», indique Cyndi Paré, porte-parole du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ). 

Le stratagème de «la Guich» («Guich» est une abréviation de guichet) implique habituellement un suspect qui entre en contact avec sa victime, souvent mineure ou vulnérable, par les médias sociaux ou dans un lieu public.

Le suspect fait miroiter à sa victime la possibilité de gagner de l’argent rapidement et sans risque. Il lui explique qu’elle n’a qu’à lui «prêter son compte bancaire» en vue d’une transaction, et ce, en échange d’une compensation financière.

Il convainc ensuite la victime de lui transmettre ses informations bancaires et ses coordonnées personnelles et dépose de l’argent obtenu frauduleusement dans son compte. Il conduit ensuite la victime à son institution bancaire où celle-ci doit faire un retrait dans son compte et ramener l’argent obtenu.

Les personnes qui prêtent leur compte bancaire peuvent toucher une certaine somme dans la transaction. Mais elles s’exposent à être accusées de complicité de fraude. Les institutions bancaires peuvent aussi demander de rembourser le montant fraudé.

L’enquête dans le dossier de Reny-Félipe Valencia-Zuniga se poursuit et d’autres arrestations pourraient suivre, indique Mme Paré. 

Le SPVQ invite les personnes qui auraient de l’information en lien avec ce type de fraude ou qui aurait été victime de ce stratagème à composer le 9-1-1 pour une intervention immédiate ou le 418-641-AGIR (2447) et pour les gens de l’extérieur de la ville de Québec, le 1-888-641-AGIR, sans frais partout à travers l’Amérique du Nord, pour transmettre une information qui sera traitée de façon confidentielle.  

À LIRE AUSSI : Un adepte de «la Guich» arrêté à Québec

À LIRE AUSSI : Recrudescence des cas de fraude envers les jeunes