Au printemps 2016, la police de Québec avait saisi 76 000 comprimés de contrebande de Fentanyl ainsi qu’un kilo de la même drogue en forme poudreuse.

Six ans de pen pour trafic de Fentanyl

Un trafiquant de Fentanyl, la drogue de synthèse qui tient les autorités de santé publique sur le qui-vive, écope d’une peine de six ans de pénitencier.

Raphaël Plamondon, 28 ans, a été arrêté en même temps que cinq autres trafiquants par la police de Québec au printemps 2016. Une véritable catastrophe avait alors été évitée; les policiers avaient saisi 76 000 comprimés de contrebande de Fentanyl ainsi qu’un kilo de la même drogue en forme poudreuse. 

Raphaël Plamondon a plaidé coupable à l’accusation d’avoir fait le trafic de trois comprimés. 

Au moment de recevoir sa peine vendredi matin, le jeune homme, maussade, trouvait le prix fort à payer. «Je n’ai pas tué personne!», protestait-il. Le juge Carol St-Cyr lui a fait remarquer que, vu la dangerosité de cette drogue 40 fois plus puissante que l’héroïne, il aurait pu se mériter une peine d’incarcération encore plus longue. 

Une fois soustraite la détention provisoire, Plamondon sera derrière les barreaux pour encore 42 mois.