Élizabeth Pelletier-Boissonneault

Sainte-Marie: employée de garderie accusée pour un bébé secoué

Une employée de garderie en milieu familial de Sainte-Marie de Beauce, Élizabeth Pelletier-Boissonneault, a été accusée de voies de fait graves sur un bambin d'un an relativement à des gestes posés le 28 septembre.
Le service des enquêtes sur les crimes majeurs de la Sûreté du Québec a procédé à son arrestation vendredi matin. La femme de 22 ans a comparu par téléphone devant le juge de paix magistrat Yannick Couture. Elle reviendra devant le tribunal lundi, à Saint-Joseph, pour son enquête en cautionnement. L'avocate de la Couronne, Me Audrey Roy-Cloutier, s'est opposée à sa remise en liberté. L'enfant avait été retrouvé inconscient le 20 octobre alors qu'il était dans la garderie en milieu familial où travaillait l'accusée. Il avait été transporté dans un hôpital de Québec et, selon la Sûreté du Québec, sa vie ne serait pas en danger. L'expertise médicale a toutefois démontré que l'enfant aurait été secoué. Les voies de fait graves alléguées remonteraient au 28 septembre.
Les policiers ont également saisi deux téléphones cellulaires et un ordinateur portable au domicile de l'accusée.