La victime est Pierre Dugas, un homme de 70 ans de Montréal qui possédait un chalet en bordure de la rivière du Loup depuis plus de 25 ans.

Saint-Alexis-des-Monts: les inondations font une victime

TROIS-RIVIÈRES — Les inondations printanières ont fait une victime en Mauricie. Le corps d’un homme a été retrouvé dimanche matin dans un secteur inondé de Saint-Alexis-des-Monts. Il s’agit de Pierre Dugas, un homme de 70 ans de Montréal qui possédait un chalet en bordure de la rivière du Loup depuis plus de 25 ans.

Vers 6 h 30 dimanche matin, le corps de l’homme a été découvert dans le secteur du chemin Villeneuve, au nord du village de Saint-Alexis-des-Monts. Cet endroit où se trouvent plusieurs chalets est inondé par le débordement de la rivière du Loup depuis quelques jours. Il est impossible de s’y rendre en voiture. 

Le Montréalais était porté disparu depuis samedi soir. Des recherches pour le retrouver avaient même été entreprises. 

Pierre Dugas s’était en effet rendu samedi sur son terrain inondé vers 13 h à bord d’une embarcation. Il voulait vérifier les conséquences des inondations sur ses abris de bois de construction. Un voisin inquiet de ne pas le voir revenir a contacté le 911 vers 21 h 20.

«On l’attendait et on voulait l’inviter à souper. Il était seul, car sa conjointe était à Montréal», raconte André Lamontagne, voisin de Pierre Dugas. «On voyait qu’il ne revenait pas. Il commençait à faire noir et il n’était toujours pas revenu. On pensait qu’il était peut-être chez des amis qu’il a dans le coin, mais il n’arrivait pas.»

Après avoir alerté le 911, un policier de la Sûreté du Québec et un pompier ont été envoyés sur place. Ayant une bonne connaissance de l’endroit, André Lamontagne a pris place dans l’embarcation des secours. «Des recherches ont été entamées samedi soir, mais l’endroit était très difficile d’accès», indique le sergent Stéphane Tremblay de la Sûreté du Québec.

Dès l’aube, André Lamontagne n’a pas attendu la reprise des recherches pour retourner sur le terrain. «J’ai pris le canot pour faire le tour du terrain. Plus loin, j’ai vu son embarcation», confie M. Lamontagne. «Quand je me suis approché, je l’ai trouvé. Il avait le visage dans l’eau et était mort noyé.»

La SQ précise que l’homme ne portait pas de gilet de sauvetage lorsque son corps a été retrouvé. 

André Lamontagne avoue être secoué par le décès de son voisin. «Il était un ami bien plus qu’un voisin», avoue-t-il avec émotion. «On s’entraidait beaucoup. Il avait besoin de moi et j’allais l’aider. Et il venait m’aider lorsque j’avais besoin de lui. On allait aussi chez lui à Montréal pour le visiter. Lui et sa conjointe étaient de bons amis.» 

Le maire de Saint-Alexis-des-Monts, Michel Bourassa, soutient toutefois que la victime avait été rencontrée vendredi par les pompiers. «On lui avait dit que s’il voulait être évacué, il pouvait l’être», affirme le maire de Saint-Alexis-des-Monts. 

De plus, une centaine de personnes ont été avisées par téléphone et par écrit des services d’évacuation offerts par la Municipalité. Depuis le début des inondations, cinq résidents ont été évacués sur la trentaine de maisons inondées. «Ceux qui voulaient être évacués ont été évacués», précise le maire. «Mais on ne peut pas forcer les gens. C’est leur décision.»

Le maire de la localité affirme que ses concitoyens sont habitués à faire face à des inondations et qu’ils ont l’équipement nécessaire. 

«Ces gens-là sont hyper équipés. Ils ne découvrent pas les inondations, ils en subissent depuis longtemps», ajoute le maire. «Ils vivent ou ils possèdent une résidence secondaire au bord d’une rivière.  [...] On vit dans l’eau ici. On a 600 lacs et trois rivières. On en voit de l’eau.»

La Sécurité civile invite la population à être vigilante en cette période de crue des eaux. Le directeur régional, Sébastien Doire, rappelle qu’il est préférable d’éviter de naviguer sur les cours d’eau gonflés par un apport d’eau supplémentaire. «Il vaut mieux penser à sa sécurité plutôt qu’aux biens matériels», souligne-t-il. 

André Lamontagne a découvert le corps de son ami et voisin Pierre Dugas.

La journée de samedi critique

Plusieurs résidents de Saint-Alexis-des-Monts retenaient leur souffle samedi, alors que le lac Saint-Alexis et la rivière du Loup continuaient de déborder. Les niveaux d’eau étaient toutefois à la baisse ce week-end. Le retrait de l’eau est lent, mais il y a de la lumière au bout du tunnel. 

«L’eau diminue tranquillement», affirmait dimanche en milieu de journée le maire de Saint-Alexis-des-Monts. «Mais nous sommes toujours en inondation.»

Rappelons que l’eau est montée à plusieurs endroits vendredi à Saint-Alexis-des-Monts. Les secteurs les plus touchés sont ceux des rues Sainte-Anne et Saint-Joseph ainsi que les rangs des Pins-Rouges et Baril. En tout, la Sécurité civile rapportait qu’une centaine de résidences avaient été touchées par la crue des eaux, dont une quarantaine directement inondées. 

Même si l’eau a commencé doucement à se retirer, la route 349 demeure fermée entre Saint-Alexis-des-Monts et Saint-Paulin en raison des inondations. Cette dernière est d’ailleurs toujours fermée. Un détour d’une trentaine de kilomètres par Saint-Didace est nécessaire. 

Le débit de la rivière du Loup a atteint un niveau inégalé cette année. Alors qu’il était de 70 m3 la semaine dernière, il était de 150 m3 samedi matin. Les pluies de jeudi et de vendredi sont en partie responsables de cette situation.

De côté de la Sécurité civile, on indique que les niveaux d’eau les plus hauts ont été atteints samedi en fin de journée en Mauricie. Depuis, les niveaux de tous les cours d’eau, à l’exception du fleuve Saint-Laurent et de son lac Saint-Pierre, sont à la baisse. 

«L’eau des cours d’eau ne baissera pas en un clin d’œil du jour au lendemain. Mais ça commence à baisser», explique Sébastien Doire qui note que le couvert de neige en forêt a beaucoup diminué au cours des derniers jours. «Ce sont de très belles nouvelles.»

Par ailleurs, Environnement Canada ne prévoit pas de précipitations importantes cette semaine, ce qui est bon signe pour les riverains.