Selon la SOPFEU, l'incendie de tourbière de Rivière-Ouelle est maintenant contenu.
Selon la SOPFEU, l'incendie de tourbière de Rivière-Ouelle est maintenant contenu.

Rivière-Ouelle: l'incendie de tourbière contenu, mais toujours inquiétant

L'incendie qui fait rage depuis vendredi aux Tourbières Lambert de Rivière-Ouelle, dans le Kamouraska, est maintenant contenu, mais, la situation demeure tout de même inquiétante. La superficie a déjà atteint 326,7 hectares de forêt, soit l’équivalent de 458 terrains de football

«On le voit, mentionne le préfet du Kamouraska, Yvon Soucy. La situation n'est pas du tout la même qu'hier sur le plan de la visibilité et de la fumée. Les gens sont encouragés par rapport à hier.»

En revanche, la crainte que les vents reprennent de la force persiste. «On pourrait avoir des rafales qui pourraient aller jusqu'à 40 km/h, appréhende l'élu. Donc, il y a des chances que le feu reprenne un peu de vigueur et que la fumée puisse de nouveau affecter le secteur de Saint-Pacôme et un peu de La Pocatière, comme hier. J'ai avisé les maires de ces municipalités-là. De toute façon, ils sont déjà sur un pied d'alerte.»

Solidarité au combat

La Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) était de retour tôt dimanche matin avec 21 pompiers forestiers et un hélicoptère qui fait des interventions ciblées. De plus, une quarantaine de pompiers municipaux issus de cinq services incendie du Kamouraska et une trentaine d'agriculteurs équipés de citernes combattent l'élément destructeur du côté de la tourbière. «Ça se poursuit et c'est plus encourageant qu'hier», souligne Yvon Soucy.

Si la situation est plus encourageante que la veille, il n'en demeure pas moins qu'une inquiétude subsiste. «Ça se peut que, dans quelques jours, ce soit contrôlé et éteint, souhaite M. Soucy. Mais en ce moment, c'est un peu l'incertitude. C'est pour ça que les pompiers travaillent fort. Cette nuit, celui qui était aux opérations a parlé d'un travail acharné. Ils ont fait vraiment du gros travail. Ils en ont profité, il n'y avait pas de vent. Les équipes au sol ont travaillé vraiment fort pour essayer de prendre le contrôle le plus possible.»

Centaine d'évacués

En fin de journée samedi, des évacuations supplémentaires ont été ordonnées à Rivière-Ouelle, dans le secteur situé à proximité de Saint-Pacôme. Au total, une centaine de personnes et une quarantaine de résidences ont dû être évacuées. Même si l'intensité de la fumée est moindre, la municipalité ne permet pas à ses citoyens de réintégrer leur domicile. «Ils vont attendre de voir ce qui va arriver avec les vents avant de faire des réintégrations, précise le préfet Soucy. Toute la journée de samedi, la municipalité de Saint-Pacôme, une municipalité voisine, s'est tenue sur un pied d'alerte. «Ils ont fait du porte-à-porte pour dire aux citoyens que ça se pouvait qu'ils soient obligés d'évacuer, mais ils ne l'ont pas fait», raconte l'élu.

Aucune infrastructure n'a été touchée par l'incendie. «Hier matin, on craignait un peu pour certains bâtiments de la tourbière et les vents ont changé de bord, spécifie M. Soucy. Il y avait un petit enjeu de santé publique parce qu'il y a des gens qui étaient incommodés. C'était plus de l'anxiété que de l'incommodité.»

Autoroute fermée

Samedi en fin de journée, le sinistre représentait une menace pour l'autoroute 20, dont la section ouest a été fermée. «C'était parce que le feu s'approchait de l'autoroute 20 et parce que les avions voulaient arroser davantage en bordure de la route», explique Yvon Soucy. L'autoroute a été rouverte à la circulation dimanche matin.

Mais, le retour des avions-citernes de la SOPFEU sur l'heure du dîner dimanche a obligé les autorités à fermer de nouveau l'autoroute 20 en direction ouest entre Saint-Philippe-de-Néri et La Pocatière afin d'assurer des interventions sécuritaires. Le trafic est détourné vers la route 132.

La députée de Côte-du-Sud et ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent, Marie-Ève Proulx, est débarquée à Rivière-Ouelle sur la fin de l'avant-midi dimanche. «Je lui ai organisé une petite tournée», indique le préfet.