Le Soleil
Le suspense a pris fin mercredi pour les médias du Québec, qui ont dû taire pendant près de deux jours la plus grosse nouvelle judiciaire imaginable afin de respecter une ordonnance de non-publication.
Le suspense a pris fin mercredi pour les médias du Québec, qui ont dû taire pendant près de deux jours la plus grosse nouvelle judiciaire imaginable afin de respecter une ordonnance de non-publication.

Récit du plaidoyer de Bissonnette

Isabelle Mathieu
Isabelle Mathieu
Le Soleil
Tous les médias du Québec ont dû taire pendant près de deux jours la plus grosse nouvelle judiciaire imaginable afin de respecter une ordonnance de non-publication. Explications.