La police de Québec est intervenue en fin d’après-midi dimanche au restaurant-bar La Bourgeoise de Charlesbourg parce que l’établissement ne respectait pas les consignes interdisant les rassemblements pour lutter contre la propagation du coronavirus.
La police de Québec est intervenue en fin d’après-midi dimanche au restaurant-bar La Bourgeoise de Charlesbourg parce que l’établissement ne respectait pas les consignes interdisant les rassemblements pour lutter contre la propagation du coronavirus.

Rassemblements interdits: la police de Québec intervient après des dénonciations [PHOTOS]

La police de Québec est intervenue en fin d’après-midi dimanche au restaurant-bar La Bourgeoise de Charlesbourg parce que l’établissement ne respectait pas les consignes interdisant les rassemblements pour lutter contre la propagation du coronavirus. Une quinzaine de voitures pouvaient être vues dans le stationnement.

Le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) est intervenu pour faire cesser les activités en cours dans le restaurant-bar de la 1re Avenue après un signalement citoyen. 

Selon le lieutenant Yanick Berrouard, la situation est le produit d’un malentendu puisque l’interdiction de fermer totalement les salles à manger prend effet à minuit ce soir, même si la consigne interdisant les rassemblements était déjà en vigueur.

Tout s’est déroulé dans la collaboration, souligne le lieutenant. Les clients qui mangeaient au restaurant ont pu terminer leur repas. À 18h, le SPVQ a quitté les lieux pour répondre à un autre signalement.

Le lieutenant mentionne que la police reçoit beaucoup de signalements de la part de citoyens.

10 interventions en une seule nuit

Dans la nuit de samedi à dimanche, moins de 24 heures après l’annonce du gouvernement provincial que tout rassemblement intérieur et extérieur était désormais interdit, la police de Québec a déjà dû intervenir «à une dizaine de reprises au cours de la nuit».

Les interventions ont, là aussi, été déclenchées après des «dénonciations citoyennes», explique Étienne Doyon, sergent intérimaire aux communications du SPVQ. Il souligne que les interventions «se sont bien déroulées dans l’ensemble et que les policiers ont obtenu une bonne collaboration de la majorité des citoyens interpellés». Le SPVQ rappelle que, présentement, son approche est «orientée vers la prévention et la collaboration des citoyens afin de préserver la sécurité du public».