Christine St-Onge était employée d'une agence de voyages. Il semble qu'elle fréquentait depuis quelques mois l'homme avec lequel elle est partie en voyage à Los Cabos, un lieu touristique du Mexique situé dans la péninsule de la Basse-Californie du Sud.

Québécoise tuée au Mexique: une campagne pour soutenir ses enfants

MONTRÉAL — Une campagne de sociofinancement est en cours depuis quelques heures afin de soutenir deux jeunes enfants qui viennent de perdre leur mère dont le cadavre mutilé a été localisé au Mexique, plusieurs jours après qu'elle ait été portée disparue.

L'initiative www.gofundme.com/Pour-la-famille-de-Christine-St-Onge a été créée par Nathalie Tardif, qui présente la victime, Christine St-Onge, comme ayant été sa meilleure amie.

À LIRE AUSSI: Le corps de Christine St-Onge aurait été trouvé au Mexique

Mme Tardif explique que rien ne pourra remplacer la présence de leur mère pour les deux garçons de Christine St-Onge, âgés de 7 et 11 ans. Elle ajoute qu'elle tente néanmoins de trouver une façon d'aider à leur permettre de passer quelques doux moments en cette période des Fêtes, de mettre un peu de magie dans leurs journées grises.

Nathalie Tardif conclut son message en offrant aux lecteurs de bien profiter de la présence des gens qui leur sont chers, car c'est le plus beau des cadeaux de Noël.

Quelques centaines de personnes ont jusqu'à présent fait un don ou mis en ligne un message de solidarité ou de condoléances; plus de 12 200 $ avaient été recueillis en milieu d'après-midi vendredi.

Christine St-Onge était employée d'une agence de voyages. Il semble qu'elle fréquentait depuis quelques mois l'homme avec lequel elle est partie en voyage à Los Cabos, un lieu touristique du Mexique situé dans la péninsule de la Basse-Californie du Sud.

Son cadavre a été retrouvé près de l'hôtel mexicain où elle avait séjourné.

Mme St-Onge devait rentrer au Canada avec son ami, le 6 décembre. Or, celui-ci est revenu seul le 5 décembre et s'est enlevé la vie le lendemain, à Mont-Tremblant. Ce suicide apparent fait partie des éléments de l'enquête, selon la Sûreté du Québec.