Un hélicoptère de la Défense nationale a été dépêché d’Halifax pour libérer les quatre marins prisonniers du Joneve.

Quatre pêcheurs évacués par hélicoptère

RIVIÈRE-AU-RENARD — La Garde côtière a évacué quatre pêcheurs par hélicoptère tôt dimanche matin après que leur crevettier se soit échoué près du port de Rivière-au-Renard en Gaspésie.

Le gouvernail du Joneve, propriété de la communauté micmaque de Gesgapegiag, s’est brisé samedi matin alors que le bateau pêchait au large de Port-Cartier. Un collègue, le capitaine du JD Caroline Christine, a remorqué le Joneve jusqu’à l’entrée du port de Rivière-au-Renard. À ce moment, vers 23h samedi soir, les câbles ont cassé et le bateau s’est échoué non loin de la rive.

L’eau est entrée dans la chambre des moteurs par la coque endommagée. Le vent était fort et le bateau penchait. «On avait de la misère à se tenir debout», rapporte le capitaine du Joneve, Pierre Dupuis. Le bateau de la Garde côtière, basé à Rivière-au-Renard, n’a pas réussi à s’approcher pour porter secours aux pêcheurs.

Défense nationale

Un hélicoptère de la Défense nationale a donc été dépêché d’Halifax. Entre 3h15 et 4h dimanche matin, l’appareil, en vol stationnaire au-dessus du crevettier, a extrait les quatre marins et les a ramenés sur la terre ferme (à voir ici).

Le capitaine Dupuis affirme qu’il ne s’est pas senti en danger. «On a mis nos habits de survie et on est restés à l’intérieur [en attendant les secours]. On n’était pas loin de la grève, mais il faisait noir et il ventait.» Ces conditions excluaient une évacuation des pêcheurs par leurs propres moyens.

Le vent soufflait encore trop fort dimanche à Rivière-au-Renard pour songer à sortir le Joneve de sa fâcheuse situation. «On attend une accalmie. On se rencontre lundi matin. On va faire tout notre possible pour le sortir de là», indique le capitaine Dupuis.

Le capitaine est en contact avec la Garde côtière et Environnement Canada, puisque le bateau contient du diesel.

Le Joneve rentrait de son deuxième voyage de pêche à la crevette de la saison. Les crevettiers ont pris la mer le 6 avril, après que les pêcheurs et les usines du grand Gaspé se soient entendus sur des prix au débarquement record, en hausse de 37% par rapport à l’an dernier. Ces prix sont susceptibles de compenser en partie les baisses de quota de 35% subies par les crevettiers du golfe du Saint-Laurent cette année.