Tobby Carrier lors de son arrestation en avril 2009

Procès de Toby Carrier: la mère n'a jamais cru que son fils allait tenter de la tuer

À peine quelques secondes avant de se faire trancher la gorge, Chantal Michaud ne croyait jamais que son fils Toby Carrier poserait un tel geste. Elle n'avait même aucune crainte quand il lui a mis la main sur la bouche alors qu'ils se trouvaient tous deux dans la salle de bain et qu'il avait fermé la porte derrière lui.
«Je pensais à une blague», a lancé au jury la mère, qui a témoigné avec aplomb jeudi au palais de justice de Baie-Comeau au procès de son fils, accusé du meurtre de son frère Ismaël et de tentatives de meurtre sur ses parents. Avant de retourner dans la salle de bain, Toby avait enfilé un coton ouaté noir avec le capuchon sur la tête, vêtement qu'il ne portait pas quelques instants auparavant.
«Je voyais son reflet dans le miroir. Il avait les yeux vides, aucune expression, comme de la cire. Ce n'était pas lui», a-t-elle lancé. Toutefois, quand elle a vu le couteau sous la gorge, il ne s'agissait plus d'une blague. «Quand j'ai vu la ligne rouge [la coupure], j'ai compris que c'était réel.» Lors de son contre-interrogatoire, elle a comparé le visage de son enfant à celui d'un «ange de la mort».
La mère a assuré le tribunal qu'elle n'a aucune rancune envers son fils, malgré l'ampleur du drame. «Toby, c'est mon fils pour la vie. On lui a pardonné. Dans ces événements, il n'allait pas bien et je suis sûr qu'il n'a jamais voulu faire ça. [...] Il n'a jamais voulu faire de mal à Ismaël.»
Témoignage du père
Nelson Carrier, père de Toby et mari de Chantal Michaud, a amorcé son témoignage à son tour en après-midi. Il a raconté au jury qu'au moment où sa femme a été égorgée, il se trouvait dans la chambre du couple, à préparer ses bagages pour un voyage dans le Sud.
Après avoir entendu «des cris stridents, un peu étouffés», M. Carrier a demandé ce qui se passait de l'autre côté de la porte. Comme il n'avait pas de réponse, il a ouvert pour voir Mme Michaud étendue au sol et recevoir une série de coups de poing à la tête et dans le dos.
L'homme a ensuite expliqué ce dont il se souvenait de la lutte qui a suivi entre lui et l'accusé. Après avoir projeté Toby dans un coin de la chambre et que ce dernier restait sans bouger, Nelson Carrier lui a demandé : «Qu'est-ce qu'on t'a fait?» Toby lui aurait répondu : «Vous m'avez mis au monde».
Les événements se sont ensuite poursuivis au rez-de-chaussée, là où Ismaël a été poignardé à mort. Ni Mme Michaud, réfugiée dans la salle de bain du rez-de-chaussée pour appeler les secours, ni M. Carrier, évidemment sonné (il a reçu une dizaine de coups de couteau) n'ont clairement vu Toby frapper Ismaël. Mais d'après le père, dont le témoignage se poursuit ce matin, Toby semblait atteint de stupeur lorsqu'il a vu son frère au sol.