Procès avorté pour un bogue d’enregistrement

L’ancien membre de gang de rue Cédrick Leblond, accusé de voies de fait graves dans un bar, a finalement vu son procès avorter en raison d’un problème d’enregistrement.

Après une erreur de manipulation du nouveau système d’enregistrement numérique des débats judiciaires, tout le témoignage de Leblond n’a pas été enregistré lors du procès qui se tenait il y a quelques jours. Il ne sera donc jamais disponible si la défense souhaite en appeler d’une éventuelle condamnation. 

Les avocats de Cédrick Leblond ont présenté une requête en arrêt des procédures. Le juge Carol St-Cyr de la Cour du Québec a acquiescé à leur demande et a ordonné la tenue d’un nouveau procès, dont la date sera fixée mercredi. Les avocats de la défense évaluent la possibilité de présenter une requête en arrêt au nouveau juge en raison du préjudice subi par leur client.