Poursuite policière dans le secteur de Rivière-du-Loup

Johanne Fournier
Johanne Fournier
Collaboration spéciale
Les policiers de la Sûreté du Québec (SQ), poste de la MRC de Rivière-du-Loup, ont capté par radar, jeudi vers 6h30, un véhicule qui excédait largement la limite de vitesse permise.

Le véhicule, qui circulait sur l’autoroute 85, a ensuite emprunté l’autoroute 20 en direction ouest. 

«Après une courte poursuite qui a rapidement été abandonnée pour des raisons de sécurité, les policiers ont alors demandé l’assistance de leurs collègues situés plus à l’ouest sur l’autoroute 20, raconte l’agent d’information de la SQ, Claude Doiron. L’automobiliste est finalement passé près d’un premier barrage policier à près de 200 km/h dans le secteur de Sainte-Hélène-de-Kamouraska. C’est alors que d’autres policiers positionnés dans le secteur de Montmagny ont pu installer un tapis à clous sur l’autoroute, sur lequel le véhicule est passé.» 

Une fois ses pneus crevés, le véhicule a été rapidement localisé. Il était caché derrière un commerce de Montmagny. Le conducteur a résisté à son arrestation avant d’être maîtrisé, puis conduit au poste de police pour interrogatoire. 

L’individu doit comparaître jeudi au palais de justice de Rivière-du-Loup pour faire face à divers chefs d’accusation relatifs aux événements, dont de possibles accusations de fuite, de conduite dangereuse et d’entrave au travail des policiers. 

«Personne n’a été blessé lors des événements et il n’y a pas eu d’impact avec aucun autre véhicule», assure le sergent Doiron. 

Connu des policiers, le suspect est un homme de 21 ans domicilié à Moncton, au Nouveau-Brunswick.