Le 12 janvier 2016, alors qu’il finissait de descendre la piste 4B, Steve Allen a violemment été percuté. Il a subi de multiples fractures au visage et il n’a repris conscience que quelques heures plus tard à l’hôpital.

Poursuite après un grave accident de ski à Stoneham

Un skieur grièvement blessé dans une collision avec un autre individu intente une poursuite de 390 000 $ contre la station de ski Stoneham, dont les patrouilleurs, qui par leurs interventions, ont aggravé son état, allègue-t-il.

Steve Allen, soudeur résidant à Québec, avait fait une journée sur les pentes à Stoneham, le 12 janvier 2016. Sur l’heure du souper, alors qu’il finissait de descendre la piste 4B, Allen a été violemment percuté. Il n’aurait repris conscience que quelques heures plus tard, à l’hôpital.

Le skieur indique dans sa poursuite, déposée en Cour supérieure, qu’à l’arrivée des patrouilleurs affectés aux pentes de ski, il est grièvement blessé, inconscient et une longue traînée de sang marque l’endroit de sa chute. Il présentait aussi un violent état convulsif, selon la poursuite.

Le skieur a été évacué de la piste en motoneige et amené au poste de secourisme. Steve Allen allègue ne pas avoir été immobilisé correctement; selon la poursuite, les patrouilleurs auraient négligé d’utiliser un collier cervical, une planche dorsale ou un autre appareil visant à prévenir l’aggravation des lésions.

Le skieur soutient que les préposés de Stoneham ont attendu plus de 45 minutes avant d’appeler une ambulance.

Steve Allen a subi de multiples fractures au visage, qui ont dû être réparées par autant de chirurgies. Le skieur dit avoir aussi été victime de graves dommages cérébraux. Deux ans plus tard, il affirme avoir des problèmes de pertes d’équilibre, des sautes d’humeur et un épuisement excessif à l’effort. Il a dû abandonner son emploi de soudeur et s’est recyclé comme cuisinier, après presque une année d’arrêt de travail.

À la recherche d’information

Après sa convalescence, Steve Allen dit avoir talonné la station de ski Stoneham pour savoir ce qui lui était arrivé. Selon la poursuite, c’est seulement après de multiples demandes que les gens de Stoneham ont consenti à lui dire qu’il avait été percuté par une autre personne qui descendait à grande vitesse.

Selon la poursuite, Stoneham refuse toujours de divulguer l’identité de cette personne.

Steve Allen affirme que le centre de ski ne veut pas non plus lui donner les détails de son évacuation. Le skieur réclame au total une somme de 390 000 $ pour ses souffrances, le préjudice esthétique et les pertes financières.