Plongeon mortel du haut d'une éolienne: aucune lacune constatée

Le Bureau du coroner à Québec a dévoilé l'identité de l'homme décédé mardi à la suite d'une chute d'une tour éolienne à Murdochville, en Gaspésie. Il s'agit de Dominique Goineau, 37 ans, domicilié en Ontario et installé temporairement à Murdochville. La Sûreté du Québec a de son côté conclu qu'aucun acte criminel n'était à l'origine du décès du travailleur en entretien d'éoliennes.
Et pour la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité au travail, «les premières observations ne montrent pas de lacunes en ce qui a trait à la sécurité professionnelle tant au niveau des procédures que des équipements», dit son porte-parole Maxime Boucher.
S'agissait-il d'un geste délibéré? a demandé le Soleil à M. Boucher. «Ce sera au bureau du coroner de déterminer la nature du décès», a-t-il indiqué.
Geneviève Guilbault, du Bureau du coroner, note qu'il «est trop tôt pour avancer quelque conclusion que ce soit. Les conclusions [...] seront dans son rapport.»
La SQ a pu interroger le travailleur accompagnant la victime mardi, alors que l'équipe de NextEra, propriétaire du parc éolien, réalisait des tâches d'entretien. Ce travailleur a souffert d'un choc nerveux et la teneur de son témoignage reste secrète.