Amedeo DiCarlo (photo), avocat de Karim Baratov, accusé d'avoir participé au piratage massif du système de courriels de Yahoo.

Piratage de Yahoo : un accusé canadien ira aux États-Unis pour se faire juger

L'avocat d'un Canadien accusé d'avoir participé au piratage massif du système de courriels de Yahoo a annoncé que son client contournera l'audience d'extradition afin d'aller directement aux États-Unis pour faire face à ses accusations.
L'audience de Karim Baratov, âgé de 22 ans, était prévue le mois prochain.
M. Baratov avait été arrêté à Hamilton, en Ontario, en mars en vertu de la Loi sur l'extradition après que les autorités américaines l'eurent accusé avec trois autres personnes - dont deux seraient issus des services secrets russes - de piratage informatique, d'espionnage industriel et d'autres crimes.
Après plusieurs mois de planification pour contester l'extradition, l'avocat Amedeo DiCarlo, avait dit en juin que son client réfléchissait à l'idée de contourner cette étape afin d'accélérer les procédures judiciaires.
Me DiCarlo avait dit que M. Baratov s'ennuyait derrière les barreaux depuis le mois de mars, ajoutant qu'il ne voulait pas que son client passe plus de temps que nécessaire en prison s'il y avait des chances qu'il soit blanchi ou qu'il évite la prison. Le fait d'éviter les audiences d'extradition ne constitue pas une aveu de culpabilité, a précisé l'avocat.