L’accusé a déjà été grandement puni par les procédures judiciaires et leur médiatisation, a plaidé Me Picard. Chikhi connaîtra sa peine dans deux mois.

Peine sévère réclamée pour un ex-chauffeur de taxi

La Couronne réclame une peine de sept à 10 mois de prison pour l’ex-chauffeur de Taxi-Coop Karim Chikhi, coupable d’avoir embrassé de force trois clientes après les avoir reconduites et d’en avoir fraudé une quatrième à l’automne 2013.

Les citoyens prennent le taxi lorsqu’ils ont trop bu ou parce qu’ils craignent de marcher seuls le soir, a rappelé le procureur de la Couronne, Me Régis Juneau-Drolet. 

«C’est profondément paradoxale que ce soit la décision de prendre un taxi qui fait qu’on se retrouve victime d’un crime», observe le représentant du ministère public. L’abus de confiance commis par Chikhi incite la Couronne à demander une peine sévère pour l’accusé, ingénieur de profession et sans antécédent judiciaire. 

L’avocat de Chikhi, Me Luc Picard, propose une absolution conditionnelle avec l’imposition du maximum d’heures de travaux communautaires et un don pouvant aller jusqu’à 14 000$. 

L’accusé a déjà été grandement puni par les procédures judiciaires et leur médiatisation, a plaidé Me Picard. Chikhi connaîtra sa peine dans deux mois.