Jean-Roch Parent

Parent remis en liberté durant l’appel

L’avocat radié Jean-Roch Parent a pu retrouver sa liberté jeudi dans l’attente des procédures d’appel de son verdict de culpabilité et de sa peine.

Parent a été déclaré coupable par un jury d’entrave à la justice et d’intimidation d’une personne liée au système judiciaire, à savoir des policiers de la Sûreté du Québec qui procédaient à son arrestation dans une voie réservée aux autobus. 

Un juge lui a imposé lundi une peine de six mois de prison. 

La Cour d’appel note la «fragilité apparente» des moyens d’appel à l’encontre du verdict de culpabilité, mais considère que, sur la question de la peine, l’avocat radié soulève des points qui méritent d’être examinés. 

Parent devra continuer de respecter les mêmes conditions de remise en liberté que depuis le début des procédures.