Le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) tient à rappeler qu’il est interdit de se promener dans les sentiers privés en VTT.
Le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) tient à rappeler qu’il est interdit de se promener dans les sentiers privés en VTT.

Opération de sécurité routière visant les véhicules tout terrain à prévoir samedi

Plusieurs sentiers privés sont utilisés par les amateurs de véhicules tout terrain à Québec, ce qui entraine un tas de plaintes de citoyens à la police de Québec.

Le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) tient à rappeler qu’il est interdit de se promener dans les sentiers privés en VTT. Les pistes sont toutefois populaires dans l’arrondissement de Charlesbourg, dans le secteur de l’avenue Bourg-Royal et le boulevard Loiret. 

Des agents du SPVQ se tiendront près de ces pistes samedi après-midi. Ils comptent réprimander les comportements délinquants des conducteurs de VTT et rappeler l’interdiction de passage. 

«Ils n’ont simplement pas le droit de circuler là, ça prend une autorisation écrite. Ça devient complexe parce que certaines portions appartiennent à Hydro-Québec, d’autres à la Ville de Québec et à des propriétaires privés. Les citoyens se plaignent», explique le porte-parole du SPVQ, Pierre Poirier.

Les conducteurs sont attirés par les pistes puisqu’elles sont utilisées par les motoneigistes pendant l’hiver. Toutefois, ces derniers ont une entente pour y circuler, avec la supervision de la Fédération des Clubs de Motoneigistes du Québec.

«En hiver ils entretiennent les lieux. Mais l’été, il y en a qui font du vélo par exemple et les VTT arrivent au travers ça… Ça peut être dangereux», ajoute M. Poirier.

Même si des indications claires d’interdiction de passage sont mises en places, les conducteurs se montrent «délinquants»,

«Les gens prennent une chance, ils veulent se promener. Ils ont des sentiers prédéterminés donc ils ne devraient pas se retrouver là. L’opération de sécurité routière est beaucoup en réponse aux plaintes qu’on a reçues.»

Les citoyens se plaignent en majorité à cause du bruit. De plus, avec le confinement, plus de VTT ont été vendus, ce qui pourrait entrainer plus de conducteurs dans les sentiers interdits. Les policiers garderont l'oeil ouvert samedi entre 13h et 16h.

Les amateurs de VTT sont invités à consulter la règlementation de la Loi sur les Véhicules Hors Route.